Projet/Preparatifs

Instagram

Du changement !

Cette année nous avons décidé d’organiser les choses différemment : deux voyages d’un mois au lieu d’un de deux mois ! Top départ le 11 mars 🙂

Pourquoi ? Tout d’abord attendre chaque fois 10 mois pour repartir c’est long ! Haha ! Là, l’année sera équilibrée, à peine rentrés il faut penser au prochain voyage et le préparer, c’est chouette !Et puis ce sera plus facile à gérer pour toutes les contraintes du quotidien .

Le défi sera de ne pas dépenser plus pour deux voyages différents que pour un seul ! Oui, car acheter deux vols aller-retour forcément ça coûte plus cher.. Mais nous allons rectifier ça sur les dépenses du quotidien, et sur un mois ce sera plus simple de se restreindre (car sur deux mois parfois on est « fatigués » et on se laisse aller!)

En tous cas pour l’instant ça se présente bien, nous avons choisi  une destination idéale pour les  « budgets serrés ».

Alors, où partons-nous ? En INDE !! C’est un de ces noms de pays qu’il suffit d’évoquer pour rester songeur…

indewiki

(Photo By Voyage Way via Wikimedia Commons)

L’inde

L’inde est un très grand pays qui semble en renfermer plusieurs autres avec ses 29 états si différents les uns des autres. En effet on y trouve des climats, des cultures, des langues, ou des religions variés. C’est également le 2ème pays le plus peuplé du monde ! Son histoire fut longtemps chaotique et l’Inde n’est indépendante que depuis 1947 ce qui n’a pas empêché par la suite de graves crises…

La femme en Inde n’est pas beaucoup considérée. Il y a d’ailleurs beaucoup plus d’hommes que de femmes car avoir un bébé fille est un problème et beaucoup sont tuées ou abandonnées (on estime à 39 million le nombre de « femmes manquantes »). Lorsqu’une femme se marie elle appartient a son époux et lui doit obéissance quoi qu’il arrive, elle doit rester discrète et dévouée. Les violences faites aux femmes sont monnaie courante dans ce pays. L’homme vit depuis son enfance avec l’idée de sa supériorité. Ainsi la femme est là pour répondre a ses besoins. Les rapports intimes n’ont pas lieu avant le mariage et même ensuite tout cela doit rester discret, ainsi le pays souffre également d’un taux de viol démentiel. Les choses évoluent heureusement et des lois sont créées pour que les choses changent. Le chemin est long, mais ils sont « en route »

Ainsi l’inde qui accueille pourtant 7 millions de touristes par an n’a ainsi pas très bonne réputation. On l’évoque, et souvent les gens pensent immédiatement  « misère » « lèpre » « saleté » « viol» . Heureusement l’Inde n’est pas que cela… On peut aussi dire « spiritualité» « diversité » « couleurs » « courage » « cuisine » « Gange » « Yoga » « Gandhi » « palais » « artisanat » , et bien d’autres belles choses !

Tout ce que j’évoque plus haut est vrai , bien sûr, mais il ne faut pas ramener cela à 100% de la population. Les moeurs évoluent, la femme Indienne tend à s’émanciper, de nombreuses associations œuvrent en ce sens et le pays se modernise.

Tous ceux qui y sont allés sont unanimes : soit on adore soit on déteste (et on peut même détester puis adorer ou l’inverse!) ! Tout un programme…. Certains vont même jusqu’à dire que tant qu’on n’a pas voyagé en Inde « à la routard » on n’ a pas vraiment voyagé !

C’est en tous cas un voyage qui promet d’être très fort en émotions, bonnes comme mauvaises. J’ai lu des tonnes de récits de voyage et une chose est sûre c’est qu’il faut être préparé mentalement à un voyage dans ce pays. En effet il semble que ce soit « un autre monde » ou le pire côtoie le meilleur, ou tout est possible et où tout occidental se trouve aspiré et désorienté.

Il existe même un « syndrome de l’Inde » ! Si si ça existe vraiment ! En général cela touche plutôt des voyageurs seuls. En gros le choc a l’arrivée peut-être est tellement violent que la personne se retrouve sidérée, perdue, incapable de réagir si ce en pleurant. Si elle n’est pas prise en charge et remise en contact avec quelque chose qui la ramène à sa culture et à sa vie elle peut perdre complètement la tête, avoir des crises, des hallucinations et en oublier jusqu’à son nom ! Incroyable ! Ces histoires sont vraies, et c’est d’ailleurs le seul pays où le consulat de France s’est doté d’un service psychiatrique pour faire face aux troubles manifestés par les ressortissants français.

Je n’avais jamais vraiment éprouvé l’envie d’aller en Inde. Peut-être parce que ça me paraissait trop « gros », trop « compliqué » ?

Il y a quelque temps nous sommes tombés sur un documentaire qui m’a bouleversée (et « nous a bouleversés», mais encore plus moi peut-être en tant que femme).

Son titre est tout a fait évocateur : « L’Inde, le pays qui n’aimait pas les femmes ». On y voit des femmes maltraitées, battues, violées, des veuves rejetées par leur famille, bref des choses horribles, et malgré tout de belles images. Des images splendides même, une atmosphère, une lumière, un pays qui évolue malgré tout, et puis des messages d’espoir et de courage. Bref vous me direz que tout ceci n’est pas très « jojo » et vous ne comprendrez peut-être pas pourquoi, mais c’est ça qui m’a donné l’envie d’aller en Inde !

Une partie du reportage m’a beaucoup émue, c’est celle consacrée au « veuves blanches ». En quelques mots (je développerai le sujet plus tard), en Inde quand une femme perd son mari, elle n’est plus personne ! Elle est rejetée de sa famille car elle est tenue responsable du malheur qui est survenu. Elle n’a plus rien, ni maison, ni famille, ni bien, elle est contrainte à passer le reste de ses jours à errer dans les rues et à mendier vêtue de blanc. J’ai donc décidé sur le champ qu’il fallait que j’aille en Inde, rencontrer ces femmes et les photographier ! Ce sera chose faite en rencontrant une association  qui s’occupe d’elles et en passant quelques jours dans l’ashram qui les recueille.

Ben oui il faut bien que j’ai un projet photo un peu particulier vous le savez 😉

Bon là je sais, vous êtes en train de vous dire « Mais qu’est ce qu’elle nous raconte ! Elle nous dit toutes ces horreurs et elle veut aller en Inde !? » Oui…. parce que l’Inde ce n’est pas que ça. Et puis je veux « voir ». Parler comme ça des choses c’est facile et fascinant, mais moi je veux avoir mon avis propre, je veux voir, je veux vivre et connaitre ce pays et ses habitants. Je n’aime pas les généralité, ce sera donc bien mieux de se faire une idée sur place.

Voilà comment tout a commencé ! Après ça il a fallu convaincre Antony car il n’était pas « très chaud » pour cette destination. Alors je lui ai dit « Tu te souviens il y a trois ans quand je t’ai dit qu’il fallait absolument qu’on aille chez les « Mentawaï » ? Au départ tu ne voulais pas y aller et maintenant tu es adepte de ces séjours chez eux ! » Et il m’a répondu « Oui mais là, l’Inde, c’est bien pire qu’être dans une tribu au milieu de la jungle ! » Hahaha c’était mal parti ! Et puis on a regardé des reportages, je lui ai montré toutes les belles choses à voir, et puis voilà, en fait il a très vite changé d’avis ! La force de persuasion des femmes que voulez vous… 🙂

Itinéraire

carte-indeweb

 

Alors là ce fut très très compliqué ! Quand je vous disais que l’inde c’est grand… En fait c’est immense et on pourrait y voyager plusieurs années ! Faire un choix a été très difficile.

Un jour c’était le Nord, le lendemain on voulait aller au Sud, et puis finalement l’Est avait l’air super ! Non pourquoi pas un peu de Nord et un peu de Sud? Non, le nord du nord a l’air encore mieux! Bref le projet a changé une dizaine de fois !

Nous ne voulions pas faire un circuit « classique » (comme par exemple les villes du Rajasthan), la visite de monuments n’est pas la priorité, les activités « touristiques » non plus, en gros on souhaitait surtout « vivre » l’Inde, se balader, rencontrer, découvrir, bref, rien de trop formel .

Finalement tout s’est construit à partir d’un point précis pour ne pas perdre trop de temps et d’argent en déplacements. Enfin quand j’évoque là de « petits » déplacements c’est tout de même en moyenne 8H de train qu’il faut prévoir, c’est là un minimum en Inde  (et contre 15 ou 20H pour certains trajets on est pas mal!)!

Ce point dont je vous parle est la ville de Vrindavan qui par chance n’est pas trop loin de Delhi où nous atterrirons.

Pourquoi cette ville ? Parce que c’est là que j’ai trouvé une association qui s’occupe d’une centaine de « veuves blanches » (il y en a plus de 10 000 dans cette ville sainte!). Nous pourrons aller passer quelques jours auprès d’elles dans un ashram où elles ont trouvé asile. A partir de là nous allons rayonner dans un périmètre raisonnable en étant tout de même à cheval sur quatre états !

Nous avons choisi d’aller à Varanasi (=Benares), Agra, Vrindavan, Jodhpur, Amritsar, et Dharamsala (et Delhi bien sûr). Toutes ces villes ont quelque chose de bien spécial et de bien distinct de façon a découvrir à chaque fois un aspect différent de la (ou devrais-je dire « des ») culture Indienne.

Préparatifs/ budget

(Voir également rubrique dédiée)

Hébergements et déplacements

Nous avons hésité entre ne presque rien prévoir et décider au jour le jour en fonction de comment on se sent dans chaque endroit, ou comme habituellement faire une trame en estimant à l’avance la durée dans chaque ville. Comme nous n’avons qu’un mois (oui, c’est très peu en Inde, les gens qui voyage « en routard » sans chauffeur ni guide sont en général là plus longtemps car l’organisation et les déplacements sont longs), nous avons décidé d’ « assurer » au maximum en prévoyant les étapes et même les trajets. D’habitude ce genre d’organisation nous va parfaitement alors pourquoi changer ?

Ainsi nous avons estimé le temps nécessaire dans chaque spot et fait des réservations de Gueshouse ou hôtel. Rien n’est payé, tout est modifiable et nous avons eu de super prix avec parfois de belles réduc (site « booking.com » ou autre, prix en moyenne 12€ pour chambre double avec salle de bain et parfois clim). Nous pourrons donc toujours raccourcir ou prolonger si besoin sous réserve de disponibilité. En effet nous n’allons quasiment que dans de petites structures avec quelques chambres dans un contexte familial, ainsi tout est vite complet… D’où l’intérêt de s’y prendre à l’avance!

Notre principal moyen de déplacement sera le train. D’une part ce n’est pas cher, et d’autre part ce n’est pas un simple moyen de transport mais une expérience à part entière! Qui n’a jamais vu ces images de trains bondés avec des gens sur le toit et d’autres qui « sortent » des fenêtres et des portes? On veut voir ça!! On va tester un peu toutes les classes, de la « sleeper » la plus  roots à la AC1 (première classe couchette pour passer une bonne nuit!)

On peut acheter au dernier moment mais on va éviter pour un premier voyage. Et puis les places les moins chères sont prises d’assaut (on voit déjà certaines catégories complètes sur le site d’achat en ligne « *cleartrip ») donc on n’a pas envie de rester sur le quai à perdre du temps ou à devoir changer de plans.

*Les trains sont à réserver via le site Cleartrip. En premier il faut créer un compte sur ce site, puis, dès que vous cliquerez sur « voir la disponibilité » d’un trajet , on vous demandera de  lier ce compte Cleartrip à un compte IRCTC. Une fenêtre s’ouvrira pour créer ce second compte. Lorsque vous n’avez pas encore de numéro de téléphone Indien, rentrez n’importe quel numéro commençant par 9, puis il faudra envoyer un mail à la société pour demander le code d’activation que forcément vous n’aurez pas reçu sur votre portable. Cela semble compliqué mais pas tant que ça, tout est écrit (en anglais) dans la fenêtre qui s’ouvrira automatiquement .

Nous ferons également quelques trajets en avion pour gagner du temps. Les prix dépendent des jours et des lignes, mais on peut trouver des tarifs très raisonnables. En gros on en a quand même pour 200€/pers pour 3 vols, ça fait pas mal je l’admets mais on économise ainsi au total 48H de train et bus !

Recherche de prix toujours via skyscanner puis achat auprès des compagnies aériennes locales directement en ligne.

Conseils pratiques

Ensuite j’ai beaucoup lu de blog et articles. D’une part par plaisir et envie de découverte, puis pour faire nos choix d’itinéraire et pour finir afin d’ être « préparés». Cela nous évitera  les pièges qui peuvent transformer un super voyage en grosse galère. Nous qui sommes habitués à l’Indonésie où les gens sont super généreux, où on vous aide spontanément et où on peut faire confiance quasi à tout le monde, ça va nous changer ! (enfin j’espère quand même qu’on va faire de belle rencontres!!!).

Les gens semblent unanimes alors j’ai pu récolter pas mal de conseils; en voici qui peuvent servir à tout le monde (à adapter au feeling évidemment, et venez lire le Bilan pour savoir si tout ceci nous a été utile) :

(Pour moi surtout: ) Etre vêtue de façon locale et/ou sans laisser dépasser ni un bout de jambe , ni un bout d’épaule, en évitant les vêtements moulants ou décolletés (oui il ne faut pas risquer d’affoler ces messieurs qui déjà ont du mal à se contenir avec les Indiennes et qui à priori aime beaucoup les occidentales!).

-Ne faire confiance à personne qui se présente spontanément comme guide ou taxi.

-Ne pas croire un taxi ou rickshaw qui vous dit que l’hôtel où vous voulez aller est fermé/en travaux/complet (c’est juste qu’il veut proposer un autre hôtel et avoir une com’)

-Ne pas croire un « contrôleur » ou gardien à la gare qui dirait que votre billet n’est pas valable/que le train a changé d’heure etc, et aller vérifier à un guichet

-Attacher ses sacs dans le train ou dormir dessus pour éviter les vols et ne pas accepter de boisson ou nourriture d’inconnu (sauf si c’est une famille etc)

-Éviter de sortir la nuit

-Ne pas être choqué quand des Indiens vous fixe intensément longtemps du regard (c’est commun), mais par contre se montrer ferme et hausser la voix si il y a un souci avec quelqu’un.

-Toujours bien demander les prix et se faire confirmer la monnaie (100 roupies ou 100 dollars c’est pas pareil!)

-Faire attention à ce qu’on mange . Habituellement on ne fait pas plus attention que ça on mange souvent dans les rues, mais « Inde » est connue pour rimer avec « Tourista » (Si si ça rime!)

Bagages/Visa

Pour le reste nos sacs sont quasi prêts (on a tout remis dedans en rentrant! Voir la liste habituelle). Juste quelques ajustements à faire : Nous n’aurons pas de pluie donc pas besoin de ponchos, ni de chaussures amphibies (on les remplace par des baskets en toile). Pas de moustiquaire, ni de hamac, moins de médicaments (pour deux mois on prévoyait plus de stock). On va voyager le plus léger possible pour ne pas être trop encombrés dans les trains. Pour l’instant on est à 11KG en tout pour nous deux, un record! (+ matos photo/video)

Niveau vaccins on est bons.

Pour le visa le plus simple est le e-visa de 30jrs à faire directement par internet, coût : 48$ (sur ce site LA, sinon plus cher sur d’autres!!

Budget

L’Inde est vraiment une destination pas chère ! L’Asie l’est en général mais là c’est vrai qu’en plus comme les déplacements se font en bus ou train c’est très facile de ne pas dépenser. C’est un pays très touristique donc il existe beaucoup d’hôtel à tous les prix.

Nous avons commencé par acheter des billets d’avion Marseille-Delhi à un prix défiant toute concurrence : 410€ (trouvé comme d’hab avec Skyscanner en jonglant sur les dates).

Ensuite sur place on estime en gros à 800€ par personne les dépenses (hébergement nourriture transports) si nous n’avions pas les vols ce serait donc 600€, pour un mois c’est pas mal.

Donc grosso modo en voyant large avec tous les vols (y compris celui pour aller en Inde), visa, les souvenirs et tout et tout, on peut espérer un total en dessous de 1300€ pour 1 mois par personne.

Comme d’habitude je publierai au fur et à mesure des étapes le « carnet de route », et j’essayerai également de mettre chaque jour une ou deux photos sur ma page Facebook. (Pour les nouveau: abonnez vous au bulletin pour être informé par email et « Aimez » ma page)

Alors… A très vite pour cette nouvelle aventure!! 🙂

Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>