Jodhpur

Instagram

jodhpur

Jodhpur est une ville située dans l’état du Rajasthan. Bien que nous n’ayons pas souhaité passé tout notre séjour dans cet état, il était inconcevable de ne pas y faire au moins une étape. Le Rajasthan est tout de même quelque chose de mythique avec son histoire ses palais et ses maharajas…

Nous avions le choix entre pas mal de villes toutes en général sur le chemin des circuits touristiques, Jaipur, Pushkar Bikaner Bundi et bien d’autres !

Il a fallu faire un choix qui je ne sais trop pourquoi s’est porté presque instinctivement vers Jodhpur.

Peut être à cause de son surnom de « ville bleue » et des photos de ruelles à l’ambiance si particulière que j’avais pu voir… En effet il y a de cela très longtemps les maisons habitées par la caste des Brahmanes (la plus haute) étaient peintes en bleu. Puis cette couleur a continuée d’être utilisée sur certaines façades pour ses propriétés répulsives pour les insectes mais aussi pour la chaleur.

Dans cette ville on vient en général principalement pour visiter le fort Mehrangarh qui surplombe toute la ville et abrite de nombreux palais. Il y a d’autres monuments et jardins à voir ainsi que le coeur de vieille ville.

Nous avons choisi d’y rester quatre journées entières, toujours dans le but de pouvoir nous balader sans but précis et découvrir la vie de cette ville.Nous aviosn dans l’idée également de découvrir les villages alentour en scooter (mais pas si simple vous le verrez car c’est assez désertique)

CarteJodhpur

Infos pratiques :

-Train depuis Bharatpur, 10H de trajet pour 10€/pers en classe 3AC (3ème avec clim)

-Hotel « Bhavyam Heritage » que nous avons choisi d’une part car c’est une gueshouse familiale et d’autre part pour sa terrasse sur le toit qui offre une superbe vue sur le fort et la ville. 13,50€ la chambre double avec clim, pourquoi se priver ? Moyen pour la nourriture. (Quoi qu’il en soit il y a une multitude d’hôtels et restaurants et beaucoup ont également une terrasse avec vue. )

-Bon restaus : « Acharya » maison bleue avec restau sur le toit (vraiment chez les gens), en montant vers le fort juste avant le « hill view », nous en avons fait notre cantine, entre 35rp (50cts) et 150rp ( 2€) le plat,

« Rhani Mahal » dans le quartier bleu, terrasse sur le toit, un peu plus « chic » délicieux et copieux thali pour 250rp (3,5€),

« Prya » restau sur la route entre la place de l’horloge et la gare (prendre un rickshaw), bons plats autour 100rp (1,20€)

-Nous n’avons pas trop aimé, le « corner juice » (jus de fruits sans gout) et le lassi  au  « Mishrilal » (pourtant réputé) que nous avons trouvé vraiment trop sucré (on ne retrouve pas le petit gout acidulé du yaourt)

-Boutiques « Om ganesh export » un immense magasin près de la porte nord du marché, on y trouve de tout et les prix sont non négociables car déjà tarifs de gros.

« Alibaba house » à côté du « corner juice » place de l’horloge, vendeur très sympathique qui ne pousse pas à la consommation , petite boutique mais qui a pas mal de produits. Très serviable également il conseille d’autres magasins si besoin.

« Bleue Bohemian » pas loin du magasin précédent, vendeur souriant, négociation dans la bonne humeur.

-Fort : entrée 500rp + appareil photos 100rp

 

Carnet de route :

Le trajet en train s’est plutôt bien passé.

_DSC1951' [1600x1200]Nous sommes partis avec 2 heures de retard (10H ou lieu de 8) mais arrivés avec seulement 1H de plus que l’horaire prévu ! Sacré exploit pour un train indien 😉 La classe 3AC c’est comme la sleeper sauf que c’est moins usé, moins sale et qu’il y a la clim. Nous avions pris les deux couchettes du haut et franchement on était super bien ! Sur un tier du voyage le wagon était bien rempli (pas mal d’hommes de classe plutôt élevée, et de famille). Puis pour le reste du trajet ça s’est vidé et nous étions seuls dans notre compartiment. Les 9H de route sont passées assez vite, un peu de lecture, un film sur l’ordi, une sieste. Seul bémol : nous n’avons pas eu droit aux vendeurs ambulants (ni aux mendiants ouf!)!! Est-ce parce que ‘il n’y avait pas beaucoup de monde et que ça ne valait pas le coup de venir pour eux ? Ou est ce qu’ils ne passent pas dans cette classe ? Ca m’étonne… Toujours est il qu’on a passé la journée avec un paquet de biscuit et une bouteille d’eau !

Nous sommes arrivés à Jodhpur à la nuit tombée et nous avons découvert notre mignon hôtel. Nous y sommes très bien. C’est plutôt moderne mais typique. Il y a une vrai douche et la terrasse sur le toit est vraiment top, nous étions vraiment au pieds du fort. Le seul truc un peu négatif c’est les repas. C’est bon mais on a mangé meilleur et puis c’est peu copieux pour le prix (et ils sont trèèèès longs à servir!). Les propriétaires sont sympas et parlent bien anglais, et les jeunes qui s’occupent du services et de l’intendance sont amicaux mais ne comprennent pas très bien ce qu’on demande et ont tendance à être étourdis (un matin on a eu du thé à la place du café, nous étions les seuls clients pourtant… heu… Et une fois un seul plat au lieu de deux commandés… ). Nous avons testé pas mal d’autres restaus sur les toits, et vraiment il y a de quoi faire !

_DSC1954 [1600x1200]

La première journée nous avons fait un petit tour à pied dans la ville. Quelle chaleur ! 40° à l’ombre ! On voit que nous avons avancé vers le désert. D’ici mai il fera 50°!!

Les tenues vestimentaires ont un peu changé également, les saris sont un plus « bling-bling » , certains hommes portent un turban et des moustaches selon le style du Rajasthan, et les deux exhibent des bijoux plutôt voyants.

Notre hôtel était tout près de la place de l’horloge, le point central de la ville donc c’est très pratique car marcher avec ce climat est vite fatiguant.

Nous avons remarqué que les gens ici sont plutôt sympathiques, ils ne refusent pas les photos, dans les ruelles on nous salue, et les vendeurs ne sont pas trop collants.

Par contre nous avons été un peu déçus car lendemain de fête oblige (Holi) la plupart des magasins été fermés ! Du coup pas trop d’ambiance… Nous avons baladé quand même et découvert la vieille ville. On y voit des façades et des portes très travaillées, et bien sûr les fameuses maisons peintes en bleu.

_DSC2015 [1600x1200]

Ce bleu est vraiment superbe ! Ou plutôt « ces  bleus » car il y en a plusieurs, du bleu pale au bleu roi et certains ont même l’air presque fluo. C’est très lumineux, j’adore. Nous avons trouvé quand même qu’il n’y en avait pas tant que ça. Il y en avait mais je m’attendais à davantage.

Et puis le lendemain en allant visiter le Fort Mehrangahr, nous avons vu du haut de la colline qu’il y a une autre partie de la ville qui est bien plus bleue. D’ailleurs ici ils l’appellent « blue city » et c’est en fait le quartier où durant l’histoire il y a eu le plus de Brahmanes.

_DSC2035 [1600x1200]

Le second jour, nous avons donc visité ce fort qui date du 15eme siècle,. Il paraît qu’il est un des plus beau (si ce n’est le plus beau) car il est très bien conservé. C’est vrai que c’est vraiment magnifique, on y visité les salles des palais, les cours etc et tout est en excellent état.

Après ça nous sommes allés voir le Jaswant Thada qui a été construit en mémoire d’un maharaja du 19eme siècle. C’est tout près du fort, on peu y aller en auto-rickshaw pour 20rp.

_DSC2063 [1600x1200]

Le vent s’était un peu levé alors nous avons décidé de profiter d’avoir moins chaud pour aller faire un tour dans le quartier bleu. En effet là oui c’est beaucoup mieux !! Ce quartier là n’était pas très animé car on y trouve plutôt des habitations, et nous avons profité du calme pour arpenter les petites ruelles qui montent au pieds des fortifications et admirer toute la lumière qui provient du bleu.

Ensuite nous avons mangé dans un restau avec terrasse sur le toit (Rani Mahal). Nous avons dégusté un super thali vraiment copieux, le vent s’était calmé, pfff difficile de décoller après ça !

_DSC2117 [1600x1200]

Nous avons quand même réussi à rentrer à pieds à l’hôtel (on aurait pris un rickshaw sinon) pour un peu de repos au frais, 2km qui finalement passent assez vite dans les rues animées. Ca grouille et avec la chaleur, le bruit et les détritus partout (j’ai trouvé cette ville pas mal sale) c’est quand même épuisant ! Heureusement qu’il y a de beaux  « tableaux » comme lorsqu’on tombe sur des groupes de femmes, alors là c’est une explosion de couleurs !

_DSC2135 [1600x1200]

Un peu de repos au frais et un petit tour sur la place de l’horloge là ou se trouve le « marché » ou « bazar ». C’est comme un grand rond point avec plein d’étals autour. C’est vivant et coloré, par contre malheureusement on n’y trouve pas grand chose d’intéressant, il y a des saris bien sûr et plein de babioles mais sinon il y a beaucoup de vêtements type occidental bas de gamme. Il vaut mieux aller juste un peu derrière dans les ruelles où on trouve le marché aux légumes et surtout les stands d’épices. Jodhpur est réputée pour ça, alors il faut en profiter pour y faire ses achats ! Plusieurs magasins sont référencés dans les guides, après je pense qu’il faut faire au feeling, sentir etc

Le troisième jour, nous ne savions pas trop quoi faire à vrai dire !

Nous avions la possibilité de faire une des activités classiques ici pour les touristes : « un village safari tour » . Sur le papier ça n’a pas l’air trop mal, c’est présenté comme le moyen de découvrir un peuple et son savoir faire dans des rencontres authentiques. Le nom me semble quand même très étrange… Un safari est fait pour voir des animaux… Il y a bien quelques oiseaux et antilopes qu’on peut apercevoir, mais ce sont les visites des villages qui sont mises en avant alors… C’est vraiment étrange !

Pour résumer il s’agit au final d’un tour où en gros les touristes sont baladés en voitures et arrêtés dans ce qui est présenté comme des villages d’artisans. Ces artisans sont des « Bishnoï ». C’est un peuple qui suit une religion ultra écolo (en fait c’est plutôt une secte dirigée par un gourou). Ils ont 29 règles de vie qu’ils doivent suivre et qui prônent le respect de toute vie qu’elle soit animale ou même végétale, c’est à dire pour résumer ils ne peuvent tuer aucun animal ni même couper aucun arbre, etc. En soit c’est très intéressant de découvrir ces gens là et leur façon de vivre, mais à mon goût cela perd toute son authenticité lorsque des centaines (ou peut-être bien plus) de touristes y passent chaque année ! J’avais lu pas mal de critiques pas terribles à ce sujet (et quelques une pas mauvaises mais encore faut-il avoir LE guide qui emmène dans un village vraiment pommé, mais je n’y crois pas trop).

Bref d’un côté on n’avait pas grand chose à faire et d’un autre on n’avait pas pour autant envie de passer une journée « promène touristes ». Dilemme… Finalement nous avons opté pour une autre solution à laquelle j’avais pensé avant de venir sans savoir si c’était faisable : louer un scooter et aller voir par nous même. C’était pas gagné mais nous avons trouvé un loueur près de la gare sur les conseils de notre hôte. Nous voilà partis vers le sud de Jodhpur en direction de Pali (j’avais lu que c’était par là que se trouvaient les villages). D’après la carte il y avait soit une grosse route, soit une petite. Nous avons commencé par la grosse mais c’était vraiment pas terrible… Bordée de genres de magasins ou d’entrepôts, des ruines, j’imaginais mal voir tout d’un coup surgir un joli petit village typique. Nous avons donc bifurqué sur la petite route. Là nous sommes carrément tombés dans une zone désertique ! Quelques maisons en ruines (mais habitées!) éparpillées, des vaches et nous avons même aperçu des antilopes (voilà le « safari »?).

FILE0005 [1600x1200]

Nous avons pas mal roulé, une bonne heure peut-être, mais comme il n’y avait rien de rien nous avons repris la grosse route voyant sur le plan qu’il y avait un village pas très loin. Nous avons croisé une voiture de touristes, et nous sommes tombés sur des sortes d’ateliers boutiques au bord de la route, ça y est nous étions dans la zone « village safari » comme nous l’a indiqué un homme. Moi j’appelle pas ça un village, mais bon pourquoi pas ! Histoire de mourir moins bêtes nous nous sommes arrêtés et sommes entrés chez un marchand de tapis. C’est bien rodé, dès que nous sommes arrivés il s’est mis à tisser un tapis pour nous montrer, puis ensuite il nous a déballé sa marchandise. Cet homme était très sympathique, et il ne nous a pas forcé la main pour acheter. Il y avait quelques pièces magnifiques, nous nous serions bien laissés tenter mais soit les dimensions soit les couleurs ne convenaient pas.

_DSC2169 [1600x1200]

Plus loin il y avait un potier, mais nous avons décliné l’invitation à entrer. Des potiers on en a déjà vu et puis on savait bien qu’on allait rien acheter alors inutile de leur faire perdre leur temps. Bref, nous étions bien contents de ne pas avoir pris le tour organisé, même si avec ce dernier nous aurions pu entrer dans une maison Bishnoï et y boire le thé ou de l’opium (oui cela fait partie des traditions du coin !) Nous aimons aller chez l’habitant mais seulement quand c’est spontané, alors c’est sans regret.

Après ça nous étions un peu fatigués (enfin beaucoup!) et sommes retournés vers Jodhpur. En tout nous avons roulé trois heures et même avec l’air il faisait bien chaud. Nous avons mangé dans un restau sur la route qui va de la gare à la porte de la place de l’horloge, le « Prya ». A première vue il paraît trop « moderne » pour être typique mais en y regardant de plus près il y a toujours beaucoup de monde et que des locaux. C’était un bon choix, pas cher et délicieux. Un « thali » et un « chole » avec des espèces de chapatis tout gonflés pour environ 1€

_DSC2175 [1600x1200]

Ensuite même si nous étions un peu morts nous avons profité d’avoir le scooter pour aller aux « jardins de Mandore » à une dizaines de kilomètres cette fois au nord de la ville. Rien de transcendant mais c’est sympa, un parc avec des arbres, des bougainvilliers, quelques singes et écureuils, et plusieurs petits temples. Il y avait des groupes d’hommes qui jouaient aux cartes et des familles qui se promenaient. Nous avons été pris en photos et des personnes sont venues nous serrer la main et nous poser les questions habituelles (pays/nom/métier/hobby, hahaha)

_DSC2178 [1600x1200]

Nous ne regrettons pas d’avoir loué ce scooter qui nous a permis pour l’équivalent de 5€ de faire pas mal de choses et d’avoir une idée des paysages de la région. Niveau conduite, rien de nouveau pour nous qui avons l’habitude. Il faut se mettre en mode « conduite asiatique » où la seule règle est « il n’y a pas de règle » (si ce n’est klaxonner à fond!) et ça roule ! Il faut être bien attentif à tout en ville et il n’y a rien d’insurmontable.

Pour notre dernière journée, nous sommes allés faire un peu de shopping. Nous étions un peu déçus car il y a beaucoup moins de belles choses qu’à Varanasi. Comme c’était notre première étape ont s’était un peu freiné, mais malheureusement il y a des choses qu’on ne retrouve pas, ou en tous cas il y a moins de choix. Enfin bon, on a quand même passé trois heures à aller de boutique en boutique ! Si on a le malheur d’entrer quelque part c’est parti pour le cérémonial complet, on s’assoit, le gars sort tous ses produits, donne des explications et nous dit que ce n’est pas grave si on n’achète rien ! Nous avons trouvé quelques boutiques avec des vendeurs vraiment sympathiques et des prix corrects (à négocier quand même). (voir nom dans les infos pratiques ci-dessus)

_DSC2183 [1600x1200]

Le dernier matin nous avons eu droit à une « animation » spéciale dont on se serrait passé: Antony a glissé, est tombé, et s’est ouvert le coude!

Escalier en marbre + poussière + semelles lisses + grands pieds = catastrophe!

On en a fait des trucs risqués en voyage, on est descendus dans le cratère d’un volcan la nuit, on a marché à travers jungle, dans la boue, en équilibre sur des troncs d’arbres,  mais non c’est là en rentrant du petit déj que la blessure arrive! Comme quoi…

Au début il me disait qu’il n’avait rien et puis j’ai vu des gouttes de sang par terre,  lorsque j’ai regardé  j’ai vu une entaille de 2cm et en voulant le désinfecter j’ai vu que c’était vraiment ouvert profond. Ho my god!! Je voyais l’os!!  La tuile, juste ce jour là avant de partir prendre un vol! Ca ne saignait presque pas mais nous n’avons pas voulu prendre de risque .

Nous avons pris un rickshaw direction  l’hôpital « Mahatma Gandhi », chauffeur super sympa il nous a guidé et accompagné dans l’hôpital. Là, aux urgences nous avons été pris en charge immédiatement  et en 15mn il avait trois points, une injection d’antibiotiques et des médicaments! Il y avait pas mal de monde pourtant. Alors est-ce parce que nous étions touristes ou est ce que ces personnes n’allaient pas aux urgences? Je ne sais pas mais en tout cas la rapidité et le prix sont imbattables, tenez vous bien le tout a coût  10rp soit 15 centimes d’euros!! En fait dans les hôpitaux publics les soins sont gratuits pour tous. Par contre c’est surchargé et il n’y a pas beaucoup de moyens (peu de médicaments par exemple).

Tout était stérile évidement, mais c’est sûr que le décor des salles  et la manière de procéder étaient…. comment dire… folklo!!

Bref en 30mn au total nous étions de retour à l’hôtel (ce n’est pas en France que ça se passe ainsi!) et nous avons pu partir prendre notre vol pour Delhi et de là notre train de nuit pour Amritsar. Une longue journée quoi!

Bref, plus de peur que de mal, tout va bien ça a l’air de cicatriser normalement. En tous cas il ne faut pas hésiter à aller se faire soigner en Inde c’est rapide et pas cher ! (voir article dédié aux soins hospitaliers)

IMG_20160329_094604 [1600x1200]Petite piqure sur un lit en…béton!

Bilan Jodhpur

Nous avons trouvé cette ville vraiment sympa et cette couleur bleu qui ponctue le paysage est vraiment superbe ! Le marché est idéal pour acheter des épices et autres articles locaux, et même si s’y promener est fatiguant c’est ça qui est intéressant.

Les gens sont accueillants et aime bien discuter.

Au final on pense que deux journées complètes, voire éventuellement trois auraient été suffisantes même sans se presser. Avec quatre jours nous avons du lutter contre notre naturel un poil hyperactifs et traîner davantage.

En même temps les boutiques n’ouvrent qu’à 10H le matin et avant ça il n’y a vraiment rien d’intéressant. C’est très surprenant pour un pays où il fait chaud je trouve ! L’après midi la chaleur est écrasante alors un peu de repos à l’hôtel avant de ressortir plus tard ne fait pas de mal. Du coup nous nous la sommes joué « vacances », c’est pas plus mal parfois 😉

Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>