Bilan 1 mois en Inde

Instagram

Clip Vidéo 1 mois en 5mn en bas de page

*

-29 jours-7 étapes-

-5 états différents-3 500km parcourus-

-3 vols intérieurs-38 heures de train-6H30 de taxi- pas mal de rickshaw-

Environ 1000 photos et 500 vidéos (après un très gros tri!)

*

bilan

*

Nous n’avons découvert qu’une infime partie de cet immense pays, alors bien sûr, mes commentaires ne concernent que ce que j’ai vu et  ce que j’ai personnellement éprouvé.

*

« L’Inde, aimer ou détester ?»

 

Avant de partir j’ai des dizaines de fois lu ou entendu cette phrase : « L’Inde, ou on adore ou on déteste ! »

Pour ne pas faire comme tout le monde (pour changer un peu lol) je ne vais pas suivre ce discours et je vais dire que pour moi, de façon incontournable, « l’Inde on adore ET on déteste! »

Ce pays est tellement varié, riche, le pire et le meilleur s’y côtoient partout, l’ambiance est envoûtante, énervante, elle attise la curiosité et dégoute parfois. Bref l’Inde pour moi c’est tout et son contraire !

Comment « adorer» être sans cesse dans la saleté, la poussière, les ordures, le bruit, voir des mendiants, des estropiés et des lépreux venir vous demander de l’argent et se sentir impuissant ? Comment « adorer » alors qu’on sait que la femme en Inde est souvent maltraitée, que les veuves sont rejetées, que les familles doivent se saigner pour payer la dot de leurs filles juste pour l’honneur ? Comment « adorer » voir des enfants travailler ou faire la manche à la portière des voiture pieds nus au milieu de la route ou par terre dans les gares ?

Mais comment « détester » un pays si riche en culture, où plusieurs religions se côtoient et apportent sa particularité, ou chaque état offre ses traditions et ses couleurs, ou il y a tant de choses fascinantes à apprendre pour nous ? Comment « détester » la curiosité et la chaleur de beaucoup de ses habitants (si si!), la force et le courage dont il font preuve chaque jour, et l’espoir qu’il peuvent ainsi véhiculer ? Comment « détester » tous ses monuments magnifiques, tous ses saris colorés, ses odeurs d’encens et d’épices, ses plats relevés, et surtout cette ambiance incomparable, cette force, et cette ferveur que l’on retrouve souvent ?

*

_DSC1014 [1600x1200]

*

L’Inde est pour moi un peu le reflet du monde, le reflet de la vie. Où n’y a t il que du beau  ou que du laid ? Rien n’est blanc ou noir, les deux se mélangent partout et il n’y a pas plus de gris.

Chez nous dans notre jolie maison il suffit d’éteindre la télé et de penser à autre chose pour ne plus voir que des gens meurent de faim, que d’autres se tuent pour des religions, que les réfugiés sont traités comme des animaux, que la planète meurt à petit feu à cause de la cupidité de l’homme, que certains sont bien nés et d’autres pas… Mais là, c’est sous nos yeux et même si on détourne le regard, c’est trop tard, on a vu  et on est pris aux tripes! Alors c’est sûr, ça dérange parfois, ça choque aussi, et ça transperce le coeur  Certains diront qu’ils ne veulent pas voir tout ça… Chose qui tout à fait légitime.

Voyager (et non s’offrir des vacances) c’est vouloir se confronter au monde, à la réalité de la vie, qui est parfois magnifique et parfois cruelle. C’est vouloir apprendre, réfléchir, changer de regard parfois, se remettre en question souvent, accepter ou se révolter, éprouver toutes sortes d’émotions les unes à la suite des autres sans l’avoir prévu. Bref c’est vivre une aventure folle.

Je conçois que cela ne convient pas à tout le monde et que certains peuvent avoir l’envie de voyager plus « relax » , mais en tous cas moi, c’est ce que je recherche.

Pour réussir à y prendre plaisir et à « encaisser » ce qui nous secoue, il faut partir en ayant un regard « vierge », oublier ce que l’on sait, être ouvert, sans pré-jugé, oublier nos normes surtout, et accepter la réalité des choses en la replaçant dans son contexte. Cela ne veut pas dire qu’on ne sera pas choqué ou révolté. Bien sûr on l’est quand même, mais on arrive à relativiser et à continuer à avoir du plaisir…

Pour résumer, et si je dois choisir et trancher, je dirais que l’Inde, on a quand même davantage adoré que détesté, et ce, pour tout ce qu’il y a de beau, mais aussi pour tout ce qu’elle nous a montré de laid, paradoxalement.

 *

_DSC1476 [1600x1200]

*

Nos coups de cœurs

Nos coups, de cœur, il y en a trois, ce sont les étapes à Varanasi, dans l’ashram des veuves blanches, et à Amritsar.

Varanasi c’est pour moi LA ville qui représente l’Inde (et je me trompe sûrement car il paraît qu’elle ne ressemble à rien d’autre en Inde!). Cette première étape nous a plongés dans le grand bain, l’ambiance et la ferveur nous ont tout simplement envoûtés. Cette ville est d’une photogénie incroyable et j’y retournerais sans problème!

Chez les veuves blanches nous avons vécus des moments inoubliables, de belles émotions pourtant issues de situations tragiques. Sans se parler nous avons échangé beaucoup et ces rencontres sont tout simplement inoubliables. Le visage de ces femmes et leur regard sont gravés dans ma mémoire.

A Amritsar nous avons découvert une religion, et vu ce dont l’homme est capable lorsqu’il veut faire le bien, lorsque les hommes s’unissent sans réfléchir et donnent sans compter. C’était juste magnifique, une belle leçon de vie…

Nous avons appréciées les autres étapes, Agra, Jodhpur, Mcloed Ganj et Delhi mais simplement c’était « sympa » sans que ce soit « Whaou ! », c’était agréable et nous avons  beaucoup aimé, mais nous n’y avons pas éprouvé d’émotions aussi fortes.

*

_DSC1892 [1600x1200]

*

Choix de l’itinéraire

Nous n’avons pas de regret par rapport à notre itinéraire ni sur la durée des étapes que certains pourraient qualifier de « longues » (en moyenne 4jours). Nous avons vraiment apprécié avoir du temps devant nous à chaque fois pour « nous faire » à la ville, pour découvrir les choses plus en profondeur et également pour avoir le temps de profiter de tout ça lentement, en faisant des poses chaque jour. L’Inde est épuisante sans rien faire, alors voyager en courant…

Le fait d’avoir réservé à l’avance hôtels et trains nous a également offert un confort qu’on ne regrette pas.

Si c’était à refaire je crois qu’on changerait juste une chose : on ferait tous les trajets en train et  davantage de nuit. Nous avons beaucoup aimé ce mode de transport, et la classe AC3tier nous semble idéale pour voyager à petit prix, avec un minimum de confort.

*

_DSC0874 [1600x1200]

*

Vrai/faux sur l’Inde

Je vais maintenant faire une petite mise à jour des conseils que j’avais répertoriés avant le départ et mis dans la page des « préparatifs », et également sur les « lieux communs » fréquents sur ce pays (toujours et uniquement d’après notre courte expérience, ce qui ne veut pas dire que j’annonce des vérités, chaque personne vit et voit les choses différemment)

 Lieux communs sur l’Inde :

-Les Indiens sont agressifs et incorrects envers les femmes (éviter de trop sourire ou d’être sympathique)

Nous n’avons pas du tout trouvé les Indiens agressifs, même souvent plutôt sympathiques et curieux d’entrer en contact avec nous. En tant que femme je n’ai rien ressenti de particulier. Sur un mois, à aucun moment nous ne nous sommes sentis en insécurité (que ce soit en ville, à la gare dans les trains, jour ou nuit). J’ai donc souri comme à mon habitude en voyage, dès que je croisais le regard de quelqu’un, même avec un air « fermé » et comme dans la plupart des cas je recevais également un sourire en échange, tout simplement. Je n’ai pas trouvé de différence frappante avec la France (où les hommes ne se comportent pas vraiment toujours bien non plus!)

*

_DSC1880 [1600x1200]

*

-Les Indiens sont des arnaqueurs

Je n’emploierai pas le mot « arnaqueur » que je trouve un peu fort. Je le vois très bien sortir de la bouche du « riche européen en vacances qui paye 50€ sa nuit d’hôtel mais refuse de payer 30 roupies de plus pour acheter une babiole afin de ne pas se « faire avoir » » ( c’est du vécu, ça arrive oui !).

Moi je dirais que les Indiens sont souvent malins, et qu’ils essayent de tirer profit du tourisme (comme dans la plupart des autres pays touristiques!) Franchement je ne le leur reprocherais pas quand on voit les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent souvent… Ils tentent le coup, parfois ça passe et ils gagnent, parfois pas. C’est à nous de nous renseigner, de connaître les prix, et de négocier en fonction de ce qu’on pense juste pour nous comme pour eux. Il nous est d’ailleurs arrivé de négocier ferme un prix et puis au final de donner plus (par exemple à un cyclo-rickshaw qui s’est tué à nous trimbaler à la force des jambes).

Quoi qu’il en soit les Indiens pour beaucoup sont des gens très courageux, la plupart des Français sans boulot n’accepteraient pas de faire le dixième de ce que eux font chaque jour pour nourrir leur famille ! Il faut quand même en avoir conscience…

Sinon pour tout ce qui est nourriture, même dans la rue, on a toujours payé pareil que les locaux, chose qui nous a d’ailleurs surprise, personne n’a jamais essayé de demander plus comme ça nous est souvent arrivé dans d’autres pays.

-Il y a peu de femmes dans les rues (obligées de rester à la maison sous les ordres du mari)

Et bien là encore je suis obligée de dire que nous n’avons rien remarqué de tel et j’en ai été surprise. Je touche à un sujet sensible qui est la condition de la femme en Inde. Beaucoup de femmes sont maltraitées, n’ont pas de liberté, sont exploitées etc C’est terrible et à aucun moment je n’oserais remettre ça en question. Simplement là où nous sommes allés nous avons vu beaucoup de femmes, parfois en famille et parfois entre elles. Peut-être jouent-elles bien la comédie mais je les ai pratiquement toujours vues ouvertes et souriantes, pas le genre à marcher les yeux baissés. J’ai vu pas mal de couples marcher main dans la main l’air « heureux », bref je dois dire que tous cela m’a d’ailleurs laissé dans l’interrogative… Est ce que les mœurs évolueraient dans le bon sens? Est ce que cela dépend des régions ou des villes ? Est ce qu’effectivement c’est de la comédie et que les apparence cachent autre chose ? Est-ce que je suis aveugle ???

Enfin quoi qu’il arrive et comme partout dans le monde une femme battue ne va pas le crier sur les toits mais reste plutôt cachée… Ce qui fait que vu de l’extérieur ça n’est en tous cas pas « flagrant ».

(*Si quelqu’un qui connaît bien l’Inde veut commenter et compléter, c’est avec plaisir!)

*

_DSC2135 [1600x1200]

*

-L’Inde et/ou les Indiens sont sales

Alors l’Inde c’est plutôt sale oui. Par les fenêtres du train j’ai vu des champs de poubelles, des déchetteries à ciel ouvert immenses, les rues des villes sont souvent encombrées de tas d’ordures où paissent les vaches et où dorment les chiens, les égouts se déversent parfois dans les caniveaux et l’odeur d’urine et de pourri se mélangent. Pas fameux… C’est là qu’il faut réussir à oublier nos normes comme je le dis plus haut (et aussi se boucher le nez! hahaha !) C’est malheureux de voir tout ça, de voir les Indiens jeter leurs papiers et plastiques dans les rues, par les fenêtres des trains, et c’est encore plus révoltant je trouve de réaliser que c’est surtout le gouvernement qui ne fait pas grand chose pour changer ça !

Les Indiens ne sont pas « des gens sales », ils passent leur temps à nettoyer ! Quand on se balade dans les rues on se prend sens cesse des nuages de poussière dans la figure car ils sont tout le temps en train de balayer la route ! Nous avons pu voir plusieurs fois que l’intérieur des maisons est lavée chaque jour à grand eau (vraiment ça ruisselle dehors par la porte). Le problème est qu’ils ne sont pas éduqués, (comme beaucoup d’autres pays) et que les gens n’ont aucune conscience que les emballages qu’ils jettent ne disparaîtront pas. Là dessus s’ajoute le fait du manque de moyen. Remplir sa poubelle c’est bien, mais ensuite pour la mettre où ? Bref voyager en Inde c’est accepter de voir ce spectacle désolant… Et puis peut-être espérer qu’à la longue la présence du tourisme, le fait de discuter de ça fera avancer les choses ?

Enfin moi au final ce qui me révolte encore plus que ça si j’y réfléchis, c’est quand je vois que chez nous, « pays éduqué », des gens qui jettent des papiers, des mégots , des canettes par terre ou par la fenêtre des voitures! Y a  pas longtemps je suis à Marseille près de la Canebière, et bien cela n’avait rien à envier à l’Inde!

-Il y a des mendiants partout

Oui et non. Là où nous en avons vu le plus c’est dans les villes Saintes et dans certaines gares, sinon c’est moins frappant. Forcément ils se rassemblent là, car il y a beaucoup de passage. A Varanasi par exemple on les voit agglutinés par dizaines et c’est vrai que le spectacle est dur. Il est impossible de donner à tous. Voir ça n’est pas simple, devoir souvent dire « non » est difficile car cela nous renvoie inéluctablement à toute la misère qu’il y a dans le monde et contre laquelle nous ne pouvons lutter… Au début on essaye d’au moins les saluer, et puis après ça devient trop dur, usant, pesant, alors parfois on les ignore tout en ayant honte. A la gare d’Agra comme je l’ai raconté précédemment ce fut le pire pour moi. Des enfants dans un état terrible, les vêtements sales et déchirés, la peau maculée de crasse avec une odeur qu’on peut parfois difficilement supporter viennent tendre la main et vous implorent de longues secondes… Ils ne sont pas nés au bon endroits et leur vie promet d’être « longue »… On voit aussi passer des estropiés qui rampent au sol, bref des moments vraiment pénibles. Il faut sans cesse dire « non » avec un sentiment coupable, qui même s’il est inutile reste présent. Ce qui est dur en fait c’est le nombre, la concentration et la récurrence, car si on y réfléchis bien, chez nous aussi on a à faire fasse à des mendiants. Mais il y en a moins, alors on les chasse de notre esprit bien plus facilement…

*

_DSC2558 [1600x1200]

*

Les « conseils avant-voyage »

-Ne faire confiance à personne qui se présente spontanément comme guide ou taxi.

Je serais peut-être moins catégorique et je dirais plutôt de se méfier oui, mais aussi de se fier à son « feeling », de poser des questions et de se faire une idée en discutant. Les Indiens sont plutôt cool, alors on voit tout de suite quand quelqu’un n’est pas « net » trop « empressé  » etc.

-Ne pas croire un taxi ou rickshaw qui vous dit que l’hôtel où vous voulez aller est fermé/en travaux/complet (c’est juste qu’il veut proposer un autre hôtel et avoir une com’) arnaque très rependue

Nous n’avons jamais eu à faire à ce genre de procédé, on nous a toujours conduit là où on voulait, mais sinon en effet nous aurions été fermes !

-Ne pas croire un « contrôleur » ou gardien à la gare qui dirait que votre billet n’est pas valable/que le train a changé d’heure etc, et aller vérifier à un guichet (arnaque courante pour vous faire racheter un billet)

Là non plus, ça ne nous est jamais arrivé. Je dirais même que les gens dans les gares étaient serviables, plusieurs fois on est venus nous aider ou informer avec gentillesse, nous avons été agréablement surpris.

-Attacher ses sacs dans le train ou dormir dessus pour éviter les vols et ne pas accepter de boisson ou nourriture d’inconnu.

De jour ça n’est pas obligatoire d’attacher les sacs, nous ne l’avons jamais fait d’ailleurs (bien sûr rester à proximité des affaires comme n’importe où!). De nuit, je pense que c’est plus rassurant, surtout si on a le sommeil profond ! Pour ce qui est de la nourriture idem que plus haut, faire au feeling…

-Éviter de sortir la nuit

Au final nous sommes toujours sortis la nuit (enfin, à la nuit tombée ne serait-ce que pour manger). Dans les centres villes, là où il y a du monde, ou c’est animé voire touristique nous n’avons jamais ressenti d’insécurité. Je pense qu’en Inde comme chez nous il faut faire preuve de bon sens et ne pas traîner là où ça craint. Ca ne m’a pas semblé pire qu’ailleurs en tous cas…

-Ne pas être choqué quand des Indiens vous fixent intensément longtemps du regard (c’est commun), mais par contre se montrer ferme et hausser la voix si il y a un souci avec quelqu’un.

Je n’ai rien remarqué de tel et ce même en temps que femme européenne. Certes, on nous regarde (plus ou moins selon les endroits), mais comme c’est toujours le cas en voyage d’autant plus lorsqu’on est dans des coins moins fréquentés par les touristes. Il ne faut pas oublier que ce sont nous les étrangers et qu’on attire l’attention et attise la curiosité…

D’ailleurs nous même est ce qu’on a pas parfois involontairement le même regard sur eux?

Sinon aucun souci à part parfois des vendeurs collants et c’est vrai que si on dit un « non » un peu plus ferme ça les stoppe net.

*

_DSC2261 [1600x1200]

*

-Toujours bien demander les prix et se faire confirmer la monnaie (100 roupies ou 100 dollars c’est pas pareil!)

C’est dans tous les pays pareil je pense, surtout quand il y a négociation et que les gens parlent des langues différentes. Une ou deux fois un rickshaw a du nous demander un peu plus à la fin de la course mais il suffit de donner le prix convenu c’est réglé.

-Faire attention à ce qu’on mange . Habituellement on ne fait pas plus attention que ça on mange souvent dans les rues, mais « Inde » est connue pour rimer avec « Turista » (Si si ça rime!)

Pour nous cela n’a pas été pire qu’ailleurs. Nous ne sommes pas vraiment sujet à la « turista classique » (celle qui survient dans les premiers jours et passe seule, le temps que le corps s’habitue aux nouveaux microbes) mais par contre il nous arrive de chopper des trucs un peu plus sérieux. Là par exemple nous avons fait une erreur de débutant ! Nous avons bu un lassi dans le train et ça nous a été fatal ! Nous n’avons pas réalisé sur le coup que le lassi est fait avec du yaourt et de l’eau. Dans les restaus ou bars, c’est ok, mais là, à la gare, je ne pense pas qu’ils aient mis de l’eau en bouteille !! Bingo dans les 24H diarrhée, frissons « douloureux », grande faiblesse générale, impression de pouvoir s’évanouir à tout instant et certainement fièvre si on ne soigne pas vite. Une dose d’antibiotique antibactérien intestinal (zitromax ou ercefluril) et c’est réglé, heureusement! (sinon aller consulter d’urgence)

*

Budget :

Pour finir, le budget : prévu 800€/personne. Budget respecté même en comptant les nombreux achats de souvenirs ! A savoir que si nous remplaçons les vols intérieurs par le train et le bel hôtel de la fin à Delhi par un au prix classique, nous serions facilement à 500/pers pour le mois. Franchement qui dit mieux ?!

*

_DSC1739 [1600x1200]

*

Les mots de la fin:

Alors voilà, ce voyage en Inde qui nous avait tant fait rêver et tant inquiété à la fois est derrière nous…

Nous en gardons de merveilleux souvenirs. Nous avons été un peu secoués parfois mais tellement émerveillés que cela ne peut être que positif.

Un tel voyage apporte et apprend beaucoup sur soi et sur le monde, c’est une grande « Aventure » et nous, c’est vraiment ça qu’on recherche !

Nous avons trouvé que ce pays est envoutant et pour finir je dirai juste :

*

« India, je crois que tu nous reverras! » 😉

*

_DSC1211 [1600x1200]

Instagram

14 Comments. Leave your Comment right now:

  1. by JENNIFER

    Ouahh super récit Marion, j’ai adoré ton Bilan qui fait vraiment ressortir tes émotions. J’ai l’impression que tu écris de mieux en mieux, tu laches prise. Bon et bien au prochain récit, 😉

    • by admin

      C’est « l’effet Inde » ça! lol Merci en tous cas c’est motivant!!

  2. by herve

    Bravo très beau récit faut continuer a voyager

    • by admin

      Merci beaucoup! Ho oui on continue autant qu on peut 😉

  3. by Nina

    Très beau récit, j’ai l’impression d’y être!!

  4. by Toupet christophe

    Bjr
    J’y suis partis 2 semaines à partir du 20.09 et j’ai le même avis que toi : bien et pas bien. La culture, l’histoire, la beauté des couleurs, le soleil, les palais, les havelis, tt ça c’est fantastique. Le côté négatif : l.hygiene : ils se lavent partout et dans n’importe quoi, les poubelles, les enfants qui travaillent, les routes, le sexisme, et au nord du radjhastan j’ai senti de la tension ( des controles de la sécurité partout)) : problèmes avec la Pakistan et cette partie est très musulmane.
    Moi ça m’a plut, un bon accueil ds les logements où j’étais. C’était plus compliqué ds la campagne profonde où on me regardait comme un extra terrestre. J’ai beaucoup aimé bondi, le désert de khuri où j’ai passé un nuit ds le désert.

    • by admin

      oui, c est l Inde!

  5. J’y suis allée pendant deux mois et demi et comme toi j’ai adoré Varanasi. Un vrai coup de coeur ! Mon grand regret est de ne pas avoir été à Amritsar, mais cela devrait se corriger rapidement car je prévois de retourner en Inde au mois d’Août. En ce qui concerne la condition des femmes, attention effectivement aux apparences, j’ai dormi chez quelques familles indiennes et ce qui se passe à l’intérieur peut être très différent de ce qu’on perçoit à l’extérieur. En revanche, j’ai eu beaucoup de soucis avec les indiens lors de mon séjour, beaucoup de regards déplacés et de mains baladeuses dans les trains et bus. Cela est également arrivé à beaucoup de femmes que j’ai rencontré. Beaucoup d’indiens m’ont confirmé que soutenir le regard d’un homme et lui sourire est une invitation à aller plus loin, prudence donc. En tout cas, l’Inde est un pays qui ne laisse pas indifférent et j’ai hâte d’y retourner pour me forger une seconde opinion.

    • by admin

      Je te remercie pour ces précisions. C’est vrai que voyangenat en couple c’est différent que voyager seule en tant que femme. Pour ma part j’ai souvent souri et salué les gens (et mon compagnon également du coup) et nous n’avons eu aucun problème, au contraire les gens venaient nous parler de façon sympathique. Après en tant que femme seule ça peut être interprété… prudence oui…
      Je te souhaite encore de beaux voyages en Inde 😉

  6. by romain

    Super article que j’ai adoré lire ! Je pense partir pendant 1 mois entre le 20/11 et le 20/12. Je ne sais pas du tout quel parcours je vais emprunter… Je sais juste que je vais arriver à DELHI et repartir du même endroit ! 🙂
    Après quelques recherches, j’ai une petite interrogation sur les transports ( trains )… Faut il réserver avant ou pas ? Car ce n’est pas dans mes habitudes et je ne connais jamais les dates en avance…
    Bref ! En tout cas merci pour cet article et tes impressions ! C’est super 🙂
    Romain

    • by admin

      Merci beaucoup Romain!
      Pour le train je ne sais pas si tu as vu il y a une page dédiée. Comme je l explique nous on a choisi de réserver pour ne pas perdre de temps sur place ni risquer de galerer, mais oui c est faisable en dernière minute. Il faut juste savoir que les places les moins chères seront plus vite prises donc il faudra peut-être payer plus cher ou attendre un autre train qui peut être des heures plus tard ou le lendemain. A savoir que presque aucun train n est à l heure, même qd ils le sont au départ ils le sont rarement à l arrivée…
      Beau voyage 🙂

      • by romain

        En effet j’ai lu ça ! top top ! je vois que ça semble être une sacrée mission les trains hahahah ça donne envie 🙂
        Cela va me changer de mon trip en Am du sud où les bus étaient freestyle mais plus à l’heure que les trains Indiens visiblement lol

        • by admin

          a oui ça forge la patience si on ne l a pas déjà !
          Cette année on y est retourné et c était pire lol ( je ne sais pas si tu as lu le carnet ça peut t eviter une arnaque 😉 http://unregarddesvoyages.com/inde-varanasi-vrindavan/ ) On a eu 7h de retard sur un trajet de 8, mais à part toi personne ne se pose question, ne s impatiente ou quoi, c est juste normal en fait!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>