Amritsar

Instagram

Amritsar

Amritsar est située dans l’état du Pendjab, plus au nord à une quarantaine de kilomètres de la frontière avec le Pakistant et c’est le centre spirituel et culturel de la communauté Sikh. Cette étape est pour nous le moyen de découvrir un autre aspect de l’Inde avec la présence de la religion appelée Sikhisme.

Les sikh sont reconnaissable à leur turban colorés. Ils ne doivent pas se couper les cheveux, croire dans les dix Gurus humains et leur unique objet de dévotion est le Livre saint, le « Guru Granth Sahib ». Leur vie doit être faite de gentillesse de courage et de générosité, ils agissent non pour eux-même mais pour leur Dieu et ils doivent aider les autres autant qu’il le peuvent. Pour eux tous les hommes sont égaux, pas de caste ni de discrimination envers les femmes.

Plutôt prometteur comme ambiance… J’avais lu que c’était  un peuple très accueillant et très curieux, il n’en a pas fallu plus pour que cette étape nous soit indispensable!

Au coeur de la ville on y trouve le magnifique Temple d’Or. Ce monument est un édifice majeur des Sikhs, il fut construit en 1601 et détruit et reconstruit deux fois. La première à cause d’une invasion Afghane et la seconde alors que le premier ministre Indira Ghandi a ordonné une opération militaire pour déloger les indépendantistes Sikhs. Il y eut beaucoup de morts et le Temple fut brûlé. La communauté fut vengée quelques mois plus tard par les gardes du corps Sikh du premier ministre qui l’assassinèrent!

Aujourd’hui ce somptueux Temple trône au milieu d’un bassin sacré, et renferme  le livre sacré des Sikh cité plus haut, devant lequel on vient se prosterner et prier. Le temple est ouvert à tous, croyants ou non sont accueillis de la même manière du moment qu’ils agissent avec respect et on peut même y manger et y dormir gratuitement. Voilà un exemple concret de la générosité Sikh! Pour eux il est important de participer à la vie de la communauté, des donateurs fournissent les moyens et les bénévoles assurent la préparation et le service.

On estime que chaque jour plus de 100 000 repas gratuits seraient servis (chiffre confirmé sur place)! Une ville où potentiellement la faim n’existe pas… Quel exemple!

CarteAmritsar

Infos pratiques:

-Train depuis Delhi 12H en 1ère classe 25€ /pers (venant de Jodhpur nous avions pris un vol craignant la difficulté d’avoir une correspondance de train)

-Hôtel Darbar View, 17€ la nuit, choisi pour son emplacement près du temple d’Or. Hôtel plus que moyen pour le prix, sale, terrasse en travaux et je crois qu’il n’y a pas réellement de vue !

-Temple d’Or : entrée gratuite. Il faut laisser ses chaussures à la consigne, se laver les pieds et les mains et se couvrir la tête.

 

Carnet de route:

Après notre petit épisode à l’hôpital de Jodhpur, nous avons pris un vol pour Delhi, puis de là un taxi pour la gare Nizamudin (environ 1H 400rp en taxi prépayé). Là 4H à attendre le train qui aura 1H de retard dans cette gare sale (pas trop de mendiants c’est déjà ça!)

Enchaîner deux trains nous aurait fait économiser c’est sûr mais les correspondances sont risquées avec les retards  allant de 1 à 10H  de façon  habituelle.

Cette fois ci nous avons testé la 1ère classe ! C’était pas mal, couchettes plus larges, draps, oreillers couverture, seulement 4 par compartiment et ce dernier est complètement fermé (il y même un loquet) donc on dort vraiment tranquille. Bon les toilettes malheureusement ne sont pas mieux que dans les autres classes…beurk.

Est ce que ça vaut le coup ? Je ne sais pas…. La classe 3AC est moitié moins chère et déjà pas mal (il y a aussi draps et couvertures la nuit)…

Nous avons pas trop mal dormi, dommage que notre voisin du dessous ronflait et qu’il y avait des trucs qui cliquetaient ou couinaient par moment quand le train bougeait davantage.

Arrivé à Amritsar après en tout une bonne vingtaine d’heures de trajet, nous avons pris un rickshaw pour notre hôtel. Nous l’avions choisi plutôt par dépit car il y avait peu de choix pour être vraiment près de Temple d’Or. On le trouvait un peu cher (et encore on a payé moitié prix sur booking), mais il semblait moderne, on pensait avoir une vue (comme son nom l’indique), et les avis étaient bons. En fait il n’y a pas de vue, c’est plutôt crasseux (encore merci les lingettes désinfectantes lol) et défraîchi. Ah oui nous avons un balcon, le cadre est idéal pour se détendre non ?   😉

_DSC2557 [1600x1200]

Nous avons eu ici aussi quelques problèmes de compréhension avec le staff qui pourtant parle un peu anglais. C’est vraiment des situations très cocasses et vraiment dingues ! Une fois nous avons demandé trois bouteilles d’eau. Le gars nous dit « two ? » (ça commence bien) Nous répondons « No, three » en montrant avec les doigts en même temps. Bien sûr il nous en porte deux ! Une autre fois, nous demandons « black tea, no milk,no sugar » il nous porte du thé au lait. Le premier matin on dit rien, le deuxième on lui dit « no milk, just tea » il nous dit des trucs qu’on comprend pas trop, puis repart avec les tasses. Il revient et là…. nous redonne deux tasses avec du lait !!! En fait il avait du juste changer de thé ! Voilà c’est l’Inde (et l’Asie quoi car ça nous est arrivé ailleurs aussi) 🙂

Nous sommes aussitôt ressortis, je ne sentais pas très bien dans cette chambre à l’odeur bizarre. Nous n’avons même pas pris une douche (à laquelle nous rêvions pourtant depuis la veille!) car de toute façon la ville avait l’air vraiment très très poussiéreuse et il faisait très chaud, alors à quoi bon se changer ?

Bingo, on a marché 1H pour trouver un restaurant qui pourtant était à côté (un vrai labyrinthe!), il y a des travaux partout, on avance dans des nuages de poussière, les gaz d’échappement, la foule, la chaleur, bref terrible !

C’est pour ça d’ailleurs qu’on à voulu trouver un « vrai » restaurant, où on peut s’asseoir tranquille et reprendre son souffle ! Nous avons goûté aux « Kulcha » spécialité du Penjab. Des espèces de galettes bien grasses à tremper dans des poix chiches épicés et du Raïta (yaourt salé), délicieux (photo plus bas). Après ça nous sommes ressortis explorer les ruelles. C’est impressionnant on reste bloqués toutes les deux minutes ! Un embouteillage de piétons vous avez déjà vu ça ? Avec les vélos les rickshaw et les scooter au milieu c’est dur de se faufiler. Après 1H on a l’impression d’y avoir passé la journée !

Sinon c’est coloré car il y a des tonnes et des tonnes de boutiques qui vendent des tissus et des saris. J’aime beaucoup les turbans des sikh aussi, c’est super flashy dans les rues, et il y a certains visages vraiment beaux avec ces grosses barbes ou moustaches. On se croirait dans un film !

Dommage qu’on ne puisse pas flâner tranquillement…

Nous avons donc décidé d’aller nous réfugier au Temple d’or histoire de trouver un peu de tranquillité. Bon, c’était mieux c’est sûr, mais là aussi il y avait beaucoup de monde  et surtout il faisait super chaud, la réverbération sur le marbre blanc était terrible !

Pour entrer dans l’enceinte du Temple ça allait il n’y avait pas de monde (après s’être lavé les pieds et couvert la tête il ne faut pas oublier ces règles) mais la queue pour entrer dans le Temple lui même était abominable ! Et puis les Indiens veulent toujours être les premiers à réussir à passer alors on voit qu’ils sont serrés comme des sardines et que tout le monde pousse. L’horreur il aurait fallu me payer pour y aller !

Quoi qu’il en soit c’était très sympa, nous avons promené tout autour du bassin, le temple est magnifique et avec toutes ces personnes ayant un foulard sur la tête et des vêtements colorés c’ est joyeux. Les gens sont sympathiques, demandent des photos et on s’est même fait photographier  plusieurs fois.

Les sikh sont impressionnants je trouve, ils ont une carrure imposante, et leur tenue en classe’. On voit que ce temple est important pour eux, beaucoup se recueillent agenouillés par terre dès qu’ils entrent et d’autres se baignent en priant. Les haut parleurs diffusent des prières ce qui donne une ambiance particulière et agréable.

_DSC2254 [1600x1200]

Après tout ça nous étions complètement lessivés ! Nous sommes rentrés prendre un douche (là on l’apprécie à fond même dans une salle de bain douteuse!) et nous reposer un peu au frais avant de ressortir pour voir le temple de nuit.

C’est vers 18H avant la tombée de la nuit que nous y sommes retourné. Il faisait bien moins chaud et nous avons encore davantage apprécié. Peu à peu la nuit est tombée et le Temple s’est illuminé, waouh ! Là c’est juste magique !

_DSC2286 [1600x1200]

L’ambiance est plus calme aussi, les gens sont toujours là en train de marcher ou assis, l’atmosphère est chargée de spiritualité encore plus que de jour. La musique des prières diffusée a quelque chose d’apaisant et de presque envoûtant. Cela nous a rappelé la ferveur de Varanasi que nous avions également adorée. Nous sommes resté là deux bonnes heures à observer. Nous avons encore été pris plusieurs fois en photo, une femme m’a même mis son bébé dans les bras, il braillait mais c’est pas grave elle a pu faire sa photo hahaha !

J’avais lu que les Sikh étaient en général des gens cultivés, curieux et ouverts. Nous avons pu le vérifier lorsque assis par terre un Sikh est venu nous saluer, nous demander si nous aimions le lieu et nous dire que si nous avions des questions nous pouvions les lui poser. Adorable ce monsieur. Il a commencé par expliquer que ce Temple n’est pas pour une seule religion mais pour tous les hommes. Ouvert 24H/24 il accueille tous ceux qui ont envie d’y passer un moment quelle que soit leur philosophie de vie. C’est beau cette ouverture d’esprit je trouve, ça m’a vraiment émue de l’entendre  dire ça. Nous avons posé quelques questions et appris des choses. Notamment je savais que certains sikh portaient un poignard en plus du turban mais je ne savais pas pourquoi. En fait il y a deux sortes de sikh. Les Sikh « classiques » (95%) et les Sikh 100% originaux (5%). Etre l’un ou l’autre n’est pas une fatalité, mais un choix de vie. Un homme ou une femme peut choisir d’être sikh original et doit alors respecter certaines règles : ne pas manger de viande, ne pas boire d’alcool, ne pas fumer, ne jamais couper ses cheveux et sa barbe, porter en permanence un turban, un bracelet, un petit peigne et un poignard, avoir des sous-vêtements blancs (gage de chasteté ou de  fidélité), et bien sûr toujours aider son prochain et partager ce que l’on possède.

_DSC2341 [1600x1200]

Nous avons vu pas mal de personne (homme, femme et enfant) passer avec des poignards . Ce n’est pas une arme offensive, elle est là pour leur rappeler qu’ils doivent toujours défendre les faibles et les opprimés.

Il nous a également montré son bracelet qui fait partie de la panoplie, un anneau couleur argent. Il s’en vend beaucoup dans toute la ville et tout le monde en porte au moins un, même les bébés. En fait c’est une sorte de garde fou (c’est comme ça que je le voie d’après son explication). En gros il m’a dit que si demain il frappe quelqu’un ou vole quelque chose, peut-être personne ne le verra faire, mais ce bracelet lui rappelle que Dieu, lui le voit. Alors jamais il ne devra faire de mal à personne.

Là dessus il m’a demandé quelle était notre religion, et je lui ai répondu que nous n’en avions pas, et  que nous  respections toutes les religions. Il nous a dit que ça n’était pas un problème, car de toute façon les hommes naissent sans religion. Ce sont les parents ou la personne elle même qui en choisie une, mais que quoi qu’il arrive il n’y a qu’un seul Dieu pour tous. Peu importe donc, croyant ou non, telle ou telle religion nous sommes tous égaux et c’est pour ça que ce Temple accueille tous les hommes de façon similaire.

Il m’a aussi parlé de la « cantine » où la nourriture est offerte à tous et nous a encouragé à aller y manger.

Une belle rencontre, un très beau moment passé devant la lueur dorée de ce Temple, complètement envoûtés par cette état d’esprit tolérant, par la musique et les chants (qui sont faits en live dans le Temple). En sortant nous avons mangé un plat de nouilles aux légumes dans la rues pour 30 centimes, imbattable !

Le deuxième jour nous avons pris un petit déj , des Kucha comme la vielle mais cette fois à un vendeur de rue, encore 30 centimes de dépensé lol! Et en plus on a pu voir comment c’est fait. Les galettes cuisent sur la paroi d’un four en terre puis sont badigeonnées d’huile et de beurre (ou carrément les deux!)

_DSC2351 [1600x1200]

Après ça direction le temple d’or où nous avons passé un très bon moment, discuté avec des gens, été salués des dizaines de fois et pris en photos tout autant.

La nouveauté du jour aura été d’aller visiter les cuisines de ce que j’appellerai la « cantine publique ». Nous avons été super bien accueillis, les gens nous invitaient à entrer , nous donnant des explications parfois. Ils éraient contents d’être photographiés. J’ai ainsi pu avoir confirmation que ce sont bien plus de 100 000 repas qui sont servis gratuitement pas jour ! La cantine est ouverte 24H/24 et 7/7. Et le repas est copieux et complet. C’est juste incroyable de voir une telle chose. Ca m’a beaucoup émue de voir ces dizaines de gens, hommes, femmes, et même enfants qui sont là pour cuisiner, laver, servir, et ce bénévolement. Il faut voir le débit c’est stupéfiant ! Des marmites énormes permettent de faire cuire les sauces, légumes, riz et le thé. Les chapatis sont fait en partie manuellement et pour la plupart avec une machine qui en débite 6000 à l’heure non stop !Il n’y a pas de mot pour décrire une telle chose, c’est juste BEAU. Dans cette ville (et partout ailleurs où il y a un temple Sikh) potentiellement personne n’a faim. On nous a bien dit en nous invitant à prendre place pour manger que tout le monde est accueilli de la même façon, sans limite et sans condition. Quand on pense que chez nous on nous bassine avec les « restau du cœur » et toutes ces aides qui sont finalement assez discriminatoires ça fait réfléchir. Comme quoi, quand on veut , qu’on y met les moyens et qu’on ne ménage pas sa peine tout est possible. Un peuple uni de cette façon qui pense à son prochain naturellement chaque jour que dieu fait, c’est juste la chose la plus merveilleuse à voir… Encore là même en ayant vu tout ça de mes propres yeux j’ai du mal à y croire! Comment expliquer que 7/7jours des dizaines de bénévoles sont là, alors que rien ne les y oblige? Comment n’ y a t il jamais de « relâche »? Comment y a t il en permanence des tonnes de nourritures disponible? Comment tout ceci fonctionne??? C’est juste DINGUE!

Il y a également des  dortoirs, qui veut peut aller y dormir, même nous. J’aurais bien tenté l’expérience mais ça veut dire se coltiner les bagages durant deux journées… Nous avons eu la flemme je l’avoue.

Nous avons passé la matinée ainsi dans cette ambiance bienveillante et joyeuse, puis nous sommes sortis faire un tour dans les ruelles car je voulais faire quelques photos et filmer. Nous voilà de retour dans le chaos !

Petite « balade » et puis crevés nous sommes rentrés nous reposer à l’hôtel avant de repartir au Temple vers 15H. En chemin nous avons fait une rencontre hyper déstabilisante. Une famille  sans abri avec huit enfants dont deux bébés, jumeaux je suppose, d’environ  trois mois. Un de ces  bébés était carrément en train de ramper par terre dans le caniveau où ils semblent vivre, au milieu des détritus et couvert de mouches. L’autre était au bras de la maman en train de téter et un autre juste plus âgé assis au sol en train de manger. Malgré moi je n’ai pas pu m’empêcher de regarder cette scène désolante avec insistance. Les autres enfants sont venus vers moi ainsi que le papa qui essayait de me dire quelque chose. Il m’a semblé comprendre au bout d’un moment qu’ils voulaient une photo (je n’étais pas sûre et ne le suis toujours pas mais il ne me semblait pas qu’ils mendiaient) . Alors j’ai sorti l’appareil, là ils se sont alignés pour prendre la pose à côté de la maman assise par terre. Je leur ai montré la photo et ils étaient tout contents, ravis même ! Le papa m’a serré la main avec un grand sourire pour me remercier. Moment surréaliste face à des gens couverts de crasse, qui vivent dans la rue et qui ont l’air fiers d’être photographiés… Cette fois, même si cela ne change pas grand chose, nous leur avons spontanément donné 100 roupies… Voir ces enfants et surtout ces bébés dans cet état est effroyable…

J’espère au moins qu’ils vont manger et dormir au temple… mais je n’en suis vraiment pas sûre..

_DSC2558 [1600x1200]

Après ça nous avons continué notre chemin et sommes arrivés au Temple. Là, chose étrange, nous avons vu la plupart des personnes debout et certaines avaient des seaux. Nous avons attendu pour voir. Figurez vous que c’était l’heure du ménage ! Certains se mettent les pieds dans l’eau alignés au bord du bassin, remplissent les seaux qu’on leur donne, d’autres les récupèrent, les jettent au sol, puis les suivant balayent et les derniers passent une raclette. C’est incroyable d’efficacité  et encore une preuve de la solidarité qui règne! Voilà pourquoi le marbre de ce temple est toujours immaculé.

_DSC2579 [1600x1200]

Nous avons ensuite testé la « cantine ». Et bien je vais vous dire, c’est ultra rapide malgré la foule et pas mauvais !

_DSC2592 [1600x1200]

Ensuite nous avons digéré assis par terre face au Temple bercés par la musique qui nous a plongés dans une torpeur  de laquelle il était difficile de sortir.

Nous nous sommes fait violence au bout d’une heure, sommes rentrés faire une lessive et trouver un taxi pour le lendemain (finalement facile par internet). Normalement nous avions une journée de plus sur place mais nous avons estimé avoir bien profité, vu tout ce qui nous intéressait et comme pour l’étape suivante nous n’avions pas réservé de transport (train déjà plein un mois avant!) nous avons changé nos plans.

Le soir nous sommes retournés au Temple vers 20H pour voir la cérémonie du livre sacré. Chaque soir à 22H lorsque le Temple ferme ses portes (en réalité il ne ferme pas vraiment) il est sorti et renfermé pour la nuit. Nous avons baladés autour du Temple en attendant, toujours sous nos airs de « stars », on souri, on serre les mains, on pose pour les photos 😉 Puis le moment est arrivé. Évidemment il y a foule. J’ai joué des coudes pour essayer être en première ligne et malgré ça je n’ai pas réussi à photographier grand chose ! Le ivre est porté sur un palanquin en or et escortés par le gardes, puis enfermé dans une pièce en face du Temple derrière une porte dorée. Les fidèles continuent à se prosterner devant elle longtemps après qu’elle soit fermée.

_DSC2637 [1600x1200]

Nous allions repartir quand nous avons remarqué  que des gens continuaient d’aller dans le Temple ! En fait il y avait peu de monde car forcément l’attrait principal pour tous ces croyants est le livre, et il ne s’y trouvait plus. Nous avons profité de ça pour aller voir à quoi ressemblait ce monument de l’intérieur. Lorsque nous avons approché la porte il y avait tout de même une foule compacte devant et cela n’avançait plus. Nous entendions des chants venants de l’intérieur. Quelle surprise quand nous avons pu voir ce qu’il s’y passait ! Des gens étaient assis par terre en pourtour et chantaient en priant. Au centre quatre hommes , vieux, vêtus de blanc avec une grande barbe blanche étaient tout simplement en train d’astiquer ! C’était l’heure du ménage ! Il est vraiment très entretenu ce Temple, et de bon cœur. Le plafond était haut alors il y a avait deux énormes tabourets de deux mètres, puis ils en ont hissé un troisième de plus d’un mètre par dessus pour qu’un des homme monte, frotte le plafond et passe l’aspirateur sur le gigantesque lustre à pampilles ! Le tout en chantant. Complètement dingue et géniale cette scène !

_DSC2644 [1600x1200]

Nous avons pu ensuite rentrer et traverser, mais les photos sont interdites à l’intérieur (je ne le savais pas quand j’ai pris celle depuis l’extérieur)

Après avoir passé autant d’heures dans l’enceinte du Temple j’étais contente d’avoir au moins pu y pénétrer.

bilan

Nous avons vraiment beaucoup aimé cette étape. Avec le tumulte de la ville le Temple offre un refuge idéal pour pour pouvoir flâner et découvrir la culture Sikh. Ces gens sont adorables, et leur religion mérite vraiment d’être découverte.

Ce Temple d’Or est magnifique, pour nous il vaut cent fois le Taj Mahal. Le monument en lui même est impressionnant de beauté, mais c’est aussi tout ce qu’il y a autour, les fidèles, les chants et la musique permanents, et la générosité ambiante qui en font un lieu extraordinaire. Je dis souvent qu’on n’est pas trop « visite de monument », chose d’ailleurs étrange le la part de quelqu’un qui aime l’art, la culture et le voyage. En fait je viens de comprendre pourquoi. J’ai besoin que l’humain et les émotions qui en découlent soient au centre de toute chose. Un monument à visiter, ou un musée, pour moi c’est certes intéressant mais c’est « froid » alors cela ne me transporte pas. Là ce monument était vraiment habité, il prenait une dimension autre et me captivait vraiment, lui et la culture qui l’entourait.

Retrouvez toutes l’ambiance du temple d’Or en images et en musique (la vraie musique du lieu!) 😉

 

 

Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>