La technique

Instagram

« Les photos sont là, et il ne te reste plus qu’à les prendre. »

Endre Erno Friedmann, dit Robert Capa

***

060502_cr_dc_1256

 -La technique:

Ca y est vous avez fait votre choix et vous avez fait l’achat de l’appareil adapté à vos besoins!

Je ne vais pas détailler ici tous les réglages possibles des appareils ni vous faire un cours de technique photo. Des sites et manuels sont très bien faits pour ça. (Et pour ceux qui habiteraient près de Marseille, sachez que je donne des cours particuliers! Par ICI)

Je souhaite être davantage dans le conseil pratique que dans l’enseignement.

Si vous avez un appareil compact vous vous en fichez peut-être de connaître tous les mots techniques et si vous avez un reflex et que vous vous intéressez vraiment à la photos, je vous suggère d’aller chercher sur le net, vous trouverez beaucoup de cours sur les bases de la photo numérique ainsi que des tutoriaux très bien faits. Si vous sentez que vous bloquez vraiment n’hésitez pas à prendre quelques heures de cours, ça peut vraiment vous « lancer ». Ensuite rien de tel que la pratique, et encore la pratique ! Ayez bien à l’esprit que vouloir faire de la photo c’est comme commencer un nouveau sport ; Vous ne serez pas un champion en une semaine ! Mais avec un peu de persévérance et surtout d’envie de de passion vous arriverez à prendre beaucoup de plaisir et à avoir des résultats satisfaisants. Il me semble donc évident ici de vous dire qu’il vaut mieux avoir bien eu le temps de tester l’appareil avant de l’emmener en voyage avec vous…

Donc en résumé, pour ceux qui ont acheté un compact je ne saurez trop vous suggérer de commencer avant tout par lire le mode d’emploi ! He oui ! Désolée, ce n’est pas très amusant au départ, mais c’est comme ça que vous gagnerez du temps ! En général ce n’est pas trop compliqué, le tout est de bien repérer les commandes, de régler en premier lieu la définition d’image souhaité (ce que je vous ai expliqué un peu plus haut en parlant des cartes mémoires) et d’utiliser les modes automatiques ou « scènes ». Cela fonctionne très bien et si vous souhaitez du simple et de l’efficace n’allez pas plus loin. Ensuite si vous y prenez goût vous pourrez toujours tenter quelques réglages en semi-manuel.

Pour ceux qui ont fait l’acquisition d’un bridge ou d’un reflex, c’est un peu différent mais cela commence tout de même par la lecture du mode d’emploi. Si vous avez simplement acheté ces appareils pour obtenir une meilleure qualité d’image mais ne souhaitez pas entrer dans des réglages techniques, vous pouvez vous aussi utiliser les modes automatiques. Pour les autres qui s’y connaissent déjà un peu ou du moins qui ont envie d’apprendre à utiliser un appareil autrement, c’est le moment de se mettre à niveau en termes de bases techniques et de tester ! Pour ce qui est des bases il y a des notions indispensables à connaître comme l’ouverture, la vitesse, la sensibilité etc. Cherchez sur google vous aurez l’embarras du choix pour trouver des « cours ». J’insiste vraiment sur le fait que sans ces bases vous ne ferez rien, donc prenez le temps. Des que vous aurez acquis ces quelques notions, vous pourrez enfin vous amuser ! Je vous conseille à ce moment (et même plus tard d’ailleurs!) d’utiliser les modes semi-automatiques, priorité ouverture ou vitesse selon les besoins. Puis éventuellement le tout manuel.

« En quoi consiste la photogénie? C’est la faculté de produire des photos qui vont plus loin que l’objet réel. »
Les suaires de Véronique,  Michel Tournier

-La « retouche »:

Je vais m’attarder par contre sur un sujet lui aussi technique, mais qui ne concerne pas la prise de vue à proprement parler. Il s’agit du « post-traitement » ou de la « post-production ». Mais qu’est ce que c’est ? C’est tout bêtement ce qu’on appelle la « retouche » !

Combien de fois je me suis retrouvée face à quelqu’un qui visiblement appréciait ma photo, et qui m’a demandé « mais… Elle est retouchée? » LA question qui semble primordiale ! Et à  laquelle il est en fait presque impossible de répondre par « oui » ou pas « non ». Tout d’abord il faut savoir ce que la personne veut dire par retouchée (mais déjà le fait qu’elle pose la question donne quelques indices…). Il semble que pour beaucoup de personnes « retoucher » veuille dire « truquer » voire même « tricher » ! Alors qu’en fait c’est bien plus compliqué que cela….

Je vais vous donner mon sentiment sur la question (qui est certainement partagé par la plupart des autres photographes) : la « retouche » fait partie inhérente de la photographie. Il n’existe pas vraiment de photographie non retouchée !

Vous êtes surement surpris voire choqués et me direz peut-être que vous, vous ne retouchez pas vos photos ! Et bien….Vous non… Mais votre appareil photos si ! Hé bien oui ! Lorsque vous sélectionnez un de ces modes « scène » automatiques c’est comme si un petit logiciel corrigeait une à une vos photos en même temps qu’il les prend (et il effectue aussi les réglages de l’appareil bien sûr). Le mode paysage par exemple « sait » qu’il est très probable que dans votre photo il y ait du vert et du bleu. Il va donc accentuer ces couleurs afin de rendre votre paysage éclatant ! Idem pour le mode « coucher de soleil » mais là ce sera le orange qui sera mis en avant, et ainsi de suite. L’appareil fait le travail de post-production (plus explicite que le mot « retouche ») à votre place, et bien souvent ça fonctionne très bien. Par contre les appareils semi-pro ou pro utilisés en manuel, sortent des images en général beaucoup plus neutres, plus fades on pourrait dire. Ceci est voulu afin que le photographe puisse avoir la possibilité d’accentuer ou pas ce que lui pense être important. Le photographe averti bénéficie d’une plus grande liberté dans le résultat qu’offrira une photo, puisqu’il va intervenir sur les réglages de l’appareil ainsi que sur le post-traitement. Donc en photo numérique soit c’est l’appareil qui « retouche » soit c’est le photographe. Il est d’ailleurs plus juste de parler d’ « optimisation d’image ». Mais alors, me direz vous, c’est depuis que nous sommes passés à la photo numérique que nous somme forcés d’avoir des images retouchées ! Hé bien là aussi je vais vous surprendre, mais en argentique les photos étaient également retouchées ou optimisée. Simplement c’était beaucoup moins accessible au grand public. Vous n’aviez d’autre choix que d’apporter votre pellicule chez le photographe et il vous donnait en échange des tirages papier. Vous ne vous posiez pas forcément la question de savoir comment on développait ces photos. Outre la question des pellicules et de la machine qui pouvaientt selon les marques ou les réglages produire des résultats différents, les photographe professionnels, eux, pouvaient intervenir sur le tirage. C’est un peu ce que nous faisons aujourd’hui sur photoshop pour éclaircir, augmenter le contraste, accentuer le bleu etc mais en plus long et en plus compliqué ! La grosse différence c’est que la plupart des gens n’avaient pas accès à tout cela. Il fallait beaucoup de matériel, de connaissances et de temps. J’ai eu la chance de commencer par la photographie argentique et de pouvoir faire du tirage en labo et je peux vous dire qu’en fait c’est très proche de ce que nous faisons sur ordinateur (en plus poétique!).

Ainsi une photo retouchée ou non retouchée ça ne veut à peu près rien dire ! La photo est un art, c’est de la création. A la limite on peut parler de  retouches lorsqu’on apporte vraiment  des modifications. Par exemple enlever un bouton sur une joue ou effacer un fil électrique dans un ciel. Là ce n’est pas uniquement une optimisation de l’image mais une modification d’un détail qu’on fait disparaître (et ça aussi on pouvait le faire en argentique!! Mais c’était beaucoup plus compliqué et pas aussi précis).

Tout ceci pour vous dire que si vous envisagez réellement de vous mettre à la photo il va falloir aussi penser à se mettre à Photoshop ou Lightroom. Pas de panique, là aussi il y a des très bons sites ou livres qui vous expliquent tout . Et encore une fois inutile de prendre le dernier photoshop sorti qui a des milliers d’outils (et qui coûte cher!), dont vous n’aurez aucune utilité. Faites simple. Et une fois les bases acquises amusez vous ! Vous serez vite mordus devant les possibilités que cela vous offre.

Si vous avez des questions ou besoin de conseils spécifiques, n’hésitez à utiliser le formulaire  ou à laisser un commentaire. Je me ferai un plaisir de vous répondre et si le sujet s’y prête je pourrai réaliser un article sur le sujet .

Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>