Vietnam: Tam Coc

Instagram

tamcoc

(Désolée pour la taille du texte qui est toute petite! Un bug momentané!!)

Nous sommes dans le Nord-vietnam. Tam Coc se trouve dans la province de Ninh Binh (proche de la ville du même nom) à une centaine de kilomètre au sud de Hanoï et au beau milieu de la « Baie d’Halong terrestre ». Oui vous avez bien lu ! Il existe un pendant de la célèbre baie mais au lieu de voir les pics karstiques émerger de la mer, ils jaillissent au milieu des rizières… Autant vous dire que le paysage est beau… il a d’ailleurs servi de décor au film « Indochine »

Ce coin là est tr ès visité, mais en général simplement par des excursions à la journée, faites par des touristes venants d’Hanoï. D’après ce que j’ai lu en gros il y a du monde en milieu de journée, mais pas le matin et le soir (les deux moments qui sont toujours les meilleurs finalement). Nous avons décidé d’y rester 4 nuits histoire d’une part de nous reposer du voyage et d’autre part de voir ce que les autres ne voient pas en passant vite 😉

Infos pratiques :

–Taxi de l’aéroport avec compteur, pour aller à la gare routière « Giap Bat » (entre 10 et 15€)

-Pour Ninh Binh, il y a des bus toutes demi-heures depuis cette gare (enfin… vous lirez plus loin que c’est un peu plus compliqué) pour 65 000vnd en gros 2,5€ et 2 à 3H de trajet. Possibilité également d’y aller en train pour un prix similaire. Et en taxi bien sûr, mais c’est assez cher (dans les 70€)

-Nous avons logé « chez Loan » une sympathique guesthouse avec des prix entre 15 et 40€ selon les chambres. Nous avions une chambre avec clim et balcon à 22€ et il y a le wifi et des vélos. Loan parle Français, elle est très sympa, et on peut réserver par email.

Sinon il y a plusieurs hôtels dans le centre.

Point de vue « 450 marches » de Hang Mua : entrée 100 000vnd/pers =4€ (le jour où on y est allés le prix venait de doubler pfff)

-Balade en Sampan : pour 2 personnes, 390 000vnd (16€) avec ticket, sinon 200 000.

-Repas : pas mal de restaus, mais assez accès « touristes » alors c’est pas donné, entre 3 et 10€/pers.

Carnet de route :

Le 30 aout

Ca y est nous y sommes ! Repos pendant 4 jours et premiers pas au Vietnam !

C’est le matin, il est 6H30 et je suis assise sur notre petit balcon devant un paysage de verdure bien agréable à écouter le chant des coqs. La nuit a été…. comment dire ? Je crois que je suis morte quelques heures tellement j’ai dormi profondément ! Hier soir nous étions lessivés ! Nous avons rarement été aussi fatigué, à en avoir la migraine et envie de vomir . Il faut dire que le voyage a été un peu long (quasi 48h du départ à l’arrivée à l’étape 1), même si nous avons eu l’étrange impression qu’il est passé vite.

Vol Marseille-Londres de 2H, puis 2H30 en transit, Londres-KualaLumpur vol de 13H, attente de la navette pour l’hotel 3H, nuit à l’hôtel (très courte : 3H pour moi 5, pour Antony), vol Kuala Lumpur-Hanoi 3H (là déjà on arrêtait plus de piquer du nez sans arrêt!). Arrivés à l’aéroport à 9H du mat, après avoir acheté une carte sim locale nous avons galéré 1H à chercher un bus ou une navette pour nous mener à la gare routière, mais sans succès, nous avons fini dans un taxi pour 50mn de route, en nous disant « tant pis on s’en fou on est morts ». Ca nous a finalement coûté dans les 13€ . Puis le bus, là je développe un peu plus car ça mérite quelques explications.

En Bus au Vietnam

J’avais lu partout « bus toutes les 30mn ». Cool on va vite partir. Heu…. presque oui. Quand le taxi nous a déposés devant une horde de bus colorés, plusieurs hommes ont accouru pour nous accueillir, sortir nos sacs et nous demander où nous allions (nous connaissons bien ça ce sont des « rabatteurs »). A peine avion nous prononcé « Ninh Binh » qu’ils hochaient tous la tête et nous disaient de les suivre. Trop fatigués pour protester ou demander le prix nous les avons suivi et ils nous ont mené à un guichet où on nous a donné un ticket avec écrit 11H50 et 65 000VND soit le bon prix, pas d’arnaque, cool on accepte. Le petit jeune va même jusqu’à nous installer dans le bus qui devrait partir 10mn plus tard. Ouf, on souffle. Bon pas le temps de manger, tant pis, juste le temps d’acheter un paquet de poc-corn et un morceau de pain (oui ! des femmes vendent du pain dans la rue, vestige de la présence Francaise dans ce pays. Bon il est un peu…bizarre!). Le moteur tourne, c’est bon signe. Nous sommes seuls dans le bus, il y a la télé avec un film à fond, il y a la clim, il fait frais. L’heure tourne…. avec 10mn de retard le bus commence à avancer, pour en fait se déplacer de dix mètres puis s’arrêter de nouveau… bon… que fait-il ? 10mn plus tard, même chose, vingts mètres et il se gare à nouveau… on commence à s’impatienter et surtout on ne comprend pas pourquoi on nous donné une heure si au final il part après ( on a beau savoir qu’il faut pas chercher à comprendre là on est vraiment fatigués et pas encore « dans le bain »). Bref le cirque va durer plus d’1H au cours de laquelle les rabatteur vont mener 3 ou 4 personnes. On comprend donc que le chauffeur veut remplir le bus ! Le bus démarre enfin, pour rouler à 5km/H pendant un bon moment sur une route pourtant large au risque de rester en plein milieu et de tout bloquer (un flic gesticulant nous a même balancé une matraque sur la carrosserie!). Bref au bout d’un moment il a enfin accéléré avec quelques personnes de plus à bord, mais ce n’était pas réellement finit car tout au long du trajet et même à vive allure les rabatteurs ouvraient les portes et guettaient la moindre personnes en bord de route pour la faire grimper (le bus même pas totalement arrêté!). Le trajet en lui même à finalement duré moins de 2H. Je comprends pourquoi il est annoncé 2 à 3H pour 100km. Ce n’est pas que la route est mauvaise, au contraire ! Heureusement c’est passé assez vite car je n’ai pas arrêté de m’endormir la bouche grande ouverte et la tête ballottant hahaha. 

On a quand même entrevu un peu du Vietnam et dans un premier temps on a vraiment eu l’impression d’être en Indonésie tant ça se ressemble, puis on a remarqué quelques différences. Beaucoup d’hommes sont habillés de vêtement kaki de l’armée, et encore plus porte ces chapeaux verts ronds. Ce ne sont pas des militaires mais ce sont des vêtements qui en effet restent de la guerre. Les Vietnamiens semblent adorer les hamacs, il y en a un peu partout même tendu entre deux poteaux en plein milieu des trottoirs histoire de faire une petite sieste !

Arrivés à Ninh Binh nous n’avions pas un pied à terre qu’ à nouveau des gars nous sautent dessus et nous proposent un taxi ou une moto. OK ok nous acceptons après une très rapide négociation. 10mn plus tard, Alléluia nous y voilà ! Il est 15H.

Heureusement que nous avions réservé car je ne me serait pas sentie de chercher un logement ! « Chez Loan » c’est sympa, notre chambre est simple et propre, le balcon a une belle vue. Le seul bémol ici c’est le prix des repas un peu élevé (entre 3 et 6€) mais il y a d’autres restaus, on ira voir ça (au final c’est tout à peu près pareil). Nous avons tenu bon jusqu’à 19h pour finir complètement morts par aller manger (plus par bonne conscience que par envie). La dernière bouchée avalée et nous étions au lit ! Un bonheur ! La tête a touché l’oreiller à 20H00, à 20H01 nous n’étions plus là ! J’avais peur d’une insomnie due au décalage horaire,mais non.

Nous voilà donc prêt pour notre première vraie journée !

Loan

Le 1 septembre

Découverte et rencontre

Hier notre première journée a été plutôt sympathique, sauf qu’on souffre pas mal de la chaleur… Il fait vraiment très chaud et l’air est humide, même le matin tôt on colle et on transpire vite pour finir par rester les vêtements mouillés et collés… désagréable… D’après la météo il fait 36°, ressenti 42, et ça…c’est à l’ombre ! Bref, nous sommes partis à pieds visiter le village et voir le fameux embarcadère ou plus d’une centaine de barques les « sampan » attendent les touristes pour la fameuse balade. Ce que j’avais lu est bien vrai, la plupart des touristes viennent ici à la journée et arrive donc vers midi ce qui donne un créneau d’heure de pointe qui va jusqu’ à 16H. Nous y étions vers 10H c’était calme et on ne s’est même pas fait « sauter dessus » par les bateliers, je pense qu’ils attendent simplement que la masse arrive ! Seule une petite femme est venue vers nous et à commencé à nous parler. Elle s’appelle Anh, elle est très souriante, et quand nous avons dit que nous étions Français elle a commencé à nous parler dans notre langue en s’exprimant plutôt bien. Nous apprendrons plus tard qu’elle l’a appris en compagnie de son grand père et surtout d’un ami à lui qui était le chauffeur d’un Français durant la guerre. Elle nous demande ensuite si nous voulons faire un tour en barque. Nous lui répondons que oui, mais demain. Alors elle se met à chuchoter et nous dit que si on veut elle nous emmène mais « sans ticket ». J’avais lu ceci également. En fait ces promenades sont très réglementées et il faut acheter un ticket dont une toute petite part revient finalement au rameurs. Elle nous a appris qu’il y a 1500 familles dans le village et autant de barques (le gouvernement leur en fournit une). Pour que ce soit égalitaire ils opèrent par roulement ce qui fait qu’elle ne peut travailler qu’un jour par semaine. Du coup, elle et bien d’autres essayent de travailler « au noir ». Un avantage pour nous forcément car le prix est moitié moins cher , mais surtout on sait que ça va tout dans sa poche et pas dans celle du gouvernement. Rendez vous est pris pour le lendemain après 16H30 heure à laquelle les gardes partent. Nous continuons de promener à pieds autour du lac, c’est sympa et nous découvrons la vie Vietnamienne et les Vietnamiens.

_DSC4807 [1600x1200] J’avoue que j’étais (et suis encore) en attente de voir quelles vont pour être nos rapports avec eux. J’ai lancé quelques « bonjour » et sourires, en général on me répond, mais pour l’instant on ne voit pas le même engouement qu’en Indonésie. Il y a tout de même un événement qui me fait dire que rien n’est perdu ; Nous marchions, et puis j’entends appeler « Marion ! ». Tiens… Bizarre… On est arrivé hier soir et quelqu’un m’appelle !! Et oui, c’est Anh ! Situation improbable quand même…. Elle nous demande ce qu’on fait, nous dit qu’elle va chez elle et que si on veut on peut venir ! Génial ! Nous arrivons dans sa maison, plutôt grande mais sans prétention, et nous faisons plus ample connaissance. Son mari est maçon, elle a deux fils qui sont à l’université et en plus de faire les visites en barque elle fait de la broderie (spécialité locale). Elle nous pose plein de questions, nous demande où nous dormons, ce que nous avons mangé etc. Nous lui disons que nous trouvons le prix des repas un peu cher. Tout naturellement elle nous dit « mais au lieu d’aller au restaurant, je peux cuisiner pour vous, et si vous aimez, vous pouvez me donner un petit quelque chose ! Je peux vous faire trois repas par jour si vous voulez! » Elle nous explique ensuite qu’elle est toute seule à la maison pour une semaine et qu’elle n’aime pas ça. On l’a senti vraiment sincère car en plus elle n’a jamais essayer de nous vendre quoi que ce soit (elle aurait pu avec les broderies qu’elle nous a montré) et même dit que si nous prenions une balade en barque avec ticket ce n’était pas grave. Nous avons donc accepté avec joie de venir le soir même lui disant que nous étions contents d’avoir trouvé une amie dès le premier jour et de pouvoir découvrir la vraie vie locale ! Voilà comment notre journée a pris une tournure différente et comment on s’est dit que le Vietnam pouvait être aussi plein de surprises ;-). L’après midi nous sommes allés nous balader en vélo.

Le soir nous avons eu droit à un festin chez Anh, nems, poulet , légumes et nouilles sautés et bien sûr riz. On l’a regardée cuisiner et puis on a mangé ensemble, c’était super ! Nous avons pu lui poser plein de questions et elle avait l’air vraiment ravie. On en a appris plus sur les coutumes, les règles de politesses etc d’ailleurs heureusement que j’avais lu quelques petits conseils de savoir vivre dans le cas où on est invité. Ca m’est revenu d’un coup alors que nous avions fini de manger depuis quelques minutes : dès la fin du repas il faut prendre congé !

Nous la revoyons demain pour le tour en sampan et un nouveau repas.

Du sport !

Après une bonne nuit, nous avons décidé d’aller faire la seconde activité du coin, et pour ce faire de nous lever très tôt histoire de profiter des heures les moins chaudes (même à 7H du mat on transpire déjà énormément…) Départ 6H30, et petit tour au marché (tout petit) ou nous avons acheté quelques bananes pour notre petit déj. J’ai fait quelques photos mais rien de terrible, je ne me sens pas encore assez à l’aise, je n’ose pas trop photographier les gens… Ensuite nous avons enfourché nos vélos et muni d’une explication avec photos à l’appui donné par Loan nous avons cherché le bon chemin. Ca aurait pu et du être simple, mais évidement ça ne l’a pas été ! Normalement nous avions 16km à parcourir (8 aller puis retour), nous en avons fait plus de 25 (et sur de vielles bicyclettes trop petites pour nous) ! Un des repères était une borne kilométrique, que nous avons cherché désespérément , jusqu ‘à nous apercevoir qu’elle n’était plus là ! Du coup on est carrément allé jusqu’à une autre ville au lieu de tourner bien avant. Bref nous avons perdu 1H, il faisait donc très chaud, et j’avais déjà les cuisses en feu quand nous sommes arrivés en bas des fameuses 450 marches à gravir pour arriver au point de vue. Nous avons sué sang et eau (bon que de l’eau j’avoue) car les marches sont inégales et parfois très raides, mais nous sommes arrivés au sommet et avons pu profiter de la belle vue. Heureusement que c’était beau !

A 10H nous sommes de retour après avoir fait 25 bornes et monté cet escalier et on a l’impression d’avoir déjà fait une journée entière ! Douche, moi j’écris, Antony vient de s’assoupir, et puis on a va aller manger  histoire de prendre des forces ! Et puis sûrement se balader, à pieds cette fois !

Le 2 septembre à 15H

Nous voilà de retour à l’hôtel histoire de nous poser un peu, que je mette à jour le site, qu’on fasse la lessive et qu’on prépare les bagages. En effet demain matin nous partons pour Hanoï (cette fois nous testons le train) où nous dormirons une nuit chez Huong Thu qui dirige une petite agence « Parfum d’automne » (où nous avons entre autre réservé notre croisière dans la baie d’Halong). Huong Thu propose une chambre d’hôte, ce qui va être bien sympa je pense, et en plus elle parle Français. Le lendemain nous partons pour notre moto trip de 15 jours dans le nord, puis nous reviendrons chez elle pour 2 ou 3 nuits.

Hier aprem nous avons baladé à pieds dans les rizières, puis à 17H nous sommes allés rejoindre Anh pour notre tour en bateau. C était très sympa, mais malheureusement on a perdu un peu de temps au début car elle attendait une amie qui lui passait une barque et qu’elle a pas mal tardé. Du coup nous n’avons pas eu droit à la traditionnelle façon de ramer avec les pieds (c’est comme ça que ça se passe ici!) car pour aller plus vite, Anh et un autre ami ont ramé à la main. Nous avons fait le parcours normal qui passe par 3 grottes mais un peu plus rapidement que d’ordinaire car au retour la nuit tombait (et encore pas sûr , car souvent les bateliers annoncent 2H mais ça ne dure qu’1H30). Les paysages étaient très beau, c’est apaisant comme endroit.

Ensuite nous avons dîné chez Anh qui nous a à nouveau régalés ! En partant elle m’a donné un petit sac brodé, et nous lui avons offert un échantillon de parfum et une tour Eiffel porte clé, elle était aux anges !

Pour finir ce matin nous sommes partis en scooter voir le site de Tranh An qui est un équivalent de Tam coc qui propose le même type de tour en bateau (et ça a l’air pas mal du tout, peut être même mieux). Puis nous sommes allés jusqu’ à Bai Din pour visiter le plus grande pagode du monde. Géant en effet !! Des centaines de statues de bouddhas en pierres et des milliers de plus petits bouddhas dorés. Une cloche et une tour géante, bref nous avons mis plus d’1 heure pour tout visiter et sans s’arrêter de marcher à bonne allure.

_DSC4937 [1600x1200]

Heureusement c’était à l’ombre car la chaleur était étouffante, on ruisselait carrément !

3 [1600x1200]

Bilan étape à Tam Coc :

Nous avons découvert le Vietnam ici, et cette étape a été agréable. Le paysage est très beau même si j’ai été un poil déçu car il l’est moins que sur les photos que j’avais pu voir. Je pense que cela tient au fait que les rizières qui bordent la rivières ne sont plus cultivées (Anh nous l’a confirmé), ainsi elle sont clairsemées et ça ne donne pas le même effet. Mais c’était très beau quand même et la balade en sampan est à faire. Après le côté « touristique » n’est pas ce qu’on aime le plus alors j’avoue qu’on a hâte de se retrouver dans les montagnes hors des sentiers battus;-)

Pour ce qui est du Vietnam et des Vietnamiens, nous attendons également la suite car le lieu n’est pas forcément représentatif je pense. Ici les gens, les hôtels, les activités, la nourriture sont tournés « tourisme » et cela fausse un peu la donne. Même si nous avons eu la chance de rencontrer Anh je peux dire que les Vietnamiens sont moins avenants que les Indonésiens, c’est un fait, à nous de savoir maintenant entrer en contact avec eux, il faut qu’on se rode ! Pas mal d’entre eux parlent français, mais pas mal aussi ne parlent que Vietnamiens, alors ce n’est pas simple ! Nous commençons un peu à apprendre la langue enfin on essaye!) . A suivre…

Instagram

1 Comment. Leave your Comment right now:

  1. by admin

    Laissez moi un commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>