Etape 1: Padang

Instagram

Jeudi 28 à 19H
.

DSCF0131 [1600x1200]

.

Départ 14H30 le 24/08.

Marseille-Istanbul (3H)

Attente Istanbul (7H, heureusement que j’avais emporté Gad Elmaleh avec nous;-))

Istanbul-Kuala Lumpur (10H30, avion moitié plein = 2 sièges chacun Yes!)

Nuit à Kuala Lumpur (Hôtel Yuniq près de l’aéroport, pas cher avec navette)

Kuala-Lumpur-Padang (1H)

Le 26 à 13H30 : Ouffff ça y est on y est !!!

.

L’ odeur de « kreteks » (cigarettes aux clous de girofle, qui sont les seules qu’on peut aimer sentir !) qui flotte dans l’air et l’amabilité des douaniers ne me laisse aucun doute : je suis là même d’où quelques mois auparavant je suis partie en pensant peut-être ne jamais revenir… Agréable sensation…

Mes premiers mots prononcés en Indonésien ont été pour le chauffeur de taxi, « baniak hujan ? » « beaucoup de pluie ? » Car à peine montés à bord le ciel nous est tombés sur la tête ! Nous avions vu que la météo n’était pas fameuse (pire : pluie, pluie et pluie)…. ça semble confirmé ! Quelques kilomètres plus loin nous « sortons du nuage » et retrouvons une route toute sèche ! C’est ça le climat équatorial, il ne fait ni beau ni mauvais, il fait les deux dans la même journée ! Tu m’étonnes que la météo dise toujours « pluie » ! En tous cas il fait chaud ça c’est sûr! Nous avons déjà sué des litres!

.

Notre hôtel c’est la grande classe : porteurs à bagages, portier, grande chambre tout confort et piscine sur le toit. Sans parler du petit dej où il est impossible de goûter tous les plats du buffet.

Le prix est cher pour le pays (40€), mais pour nos 3 premières nuits nous voulions du confort et du repos !! Car après, ça sera fini pour 2 mois… Cet hôtel est le Axana et il est en plein centre, je le recommande.

.

DSCF0162 [1600x1200]

.

Que dire de Padang ; Nous y étions venus l’année dernière une journée en scooter, et nous avons retrouvé la même agitation frénétique, les scooters dans tous les sens, les mini bus « tunnés », les klaxons à devenir sourds, les odeurs (bonnes et moins bonnes), les ordures (eh oui…) et le son du muezzin, mais surtout le plus important : la gentillesse et le sourire des Indonésiens. Même si nous nous y attendions c’est toujours une surprise ! Chaque personne croisée nous salue, nous pose des questions, veut nous aider, le tout avec un regard d’une bienveillance extraordinaire. Rien que ça, ça vaut le coup !

J’ai d’ailleurs lu des récits de personnes ayant fait le tour du monde et disant que jamais ailleurs ils n’avaient trouvé mieux! Je veux bien les croire… Parce qu’en plus nous sommes en ville là où forcément tout est un peu moins « authentique ».

Pour moi ici c’est juste le Paradis : tous les gens sont ravis de se faire photographier ! Ça aussi je m’y attendais puisque c’est une des choses qui m’avaient marquées l’année dernière mais cela m’épate encore ! Il suffit de regarder quelqu’un et le porter la main à l’appareil pour que son visage s’illumine. Lorsqu’on photographie une personne, d’autres  nous interpellent pour être de la partie et ça n’en fini plus (quand ce ne sont pas eux qui nous prennent en photo!).  Je ne vous raconte même pas le moment où je leur montre l’image sur le petit écran : c’est comme si je leur avait offert un cadeau extraordinaire, ils me remercient et me serrent la main avec cette lueur d’ émerveillement dans le regard…. C’est eux qui m’offrent un cadeau, c’est tellement émouvant…

En gros : je me suis régalée !! J’ai fait toute une série en noir et blanc au « Pasar Raya » (le grand marché de Padang). Malgré la chaleur accablante je n’ai pas vu passer les trois heures où nous avons  déambulé!

.

.

Seb, notre ami qui va passer trois semaines avec nous est épaté, mais il ne sait pas encore que cette étape n’est juste qu’ un aperçu de ce qui nous attend !;-)

.

A part ça Padang c’est plus un lieu de passage qu’un endroit à visiter ; A part à l’hôtel nous n’avons vu aucun autre touriste (c’est ça qui est génial à Sumatra!!)

Nous voulions louer un scooter, mais impossible ici ! J’avoue que du coup ces trois jours sont un peu longs… bref le but était de nous reposer, c’est chose faite ! Entre balades au marché, piscine et massage (ils ont des masseuses Balinaises à l’hôtel) on peut difficilement faire mieux! Ici c’est également l’occasion de goûter toutes les spécialités culinaires de la région. Au restaurant lorsque vous arrivez on vous installe et trente secondes plus tard votre table est couverte de plats ! En fait vous avez tout à disposition et pouvez manger ce que vous voulez. A la fin, ils regardent ce qu’il manque et vous font payer un fonction. Nous avons goûté une quinzaine de spécialités et en avons eu pour 10€ à trois, thé et eau compris ! Vous trouvez que ce n’est pas cher? Que diriez vous alors d’un plat de « sate » (brochette de viande) et de riz ou d’une soupe avec du poulet épicé et des légumes à 1,50€ ?! Il y a le choix et c est délicieux partout!

Nous sommes allés au point info touristes et on nous a bien confirmé que nous aurons un bateau pour Siberut vendredi soir, donc tout est bon . Nous avons également acheté nos carte de téléphone « Simpati » pour avoir la 3G, nous voilà parés.

.

.

A part ça que dire…. Nous avons Seb et moi souffert du décalage horaire (pas Antony) ; C’est une première pour moi car les deux précédentes années j’avais toujours dormi comme un bébé ! Pas sympa de rester réveillé la moitié de la nuit ! Mais ça y est enfin cette nuit mon corps a capitulé et je crois que l’hôtel aurait bien pu s’effondrer sur ma tête que je n’aurais rien entendu ! Je dirais d’ailleurs qu’ici il vaut mieux avoir le sommeil profond! C’est bruit de circulation, klaxons à tout va (ils roulent toute la nuit???) et le matin triple ration de prière (en gros un gars qui crie dans un haut parleur pendant environ deux heures!) Ambiance garantie 😉

.

Demain… demain… c’est le grand départ pour retrouver la tribu des Hommes fleurs. Nous ne réalisons pas très bien encore que nous allons y retourner ! Il nous reste un choix Cornélien à faire : retourner dans la même famille que l’année dernière, ou aller dans une autre dont on nous a parlé. La première option nous tente forcément car retrouver ces gens à qui nous avons souvent pensé cette année nous ferait chaud au coeur ; En même temps nous aimerions découvrir « autre chose », une famille plus grande etc… Il va falloir trancher ! Je pense que nous nous en remettrons à l’avis de notre cher Sarhul, notre guide de l’année dernière qui sera à nouveau avec nous.

.

Je vous dis donc à dans quelques jours car bien entendu nous n’aurons plus aucune connexion téléphone ou internet d’ici que nous soyons de retour , soit le 8 normalement (car parfois les bateaux ne rentre pas le jour prévu pour cause de mauvais temps)

Pour patienter je vous invite à lire ou re-lire l‘article sur les Mentawaï ainsi que le récit de notre premier séjour chez eux;

A très vite 😉

.

Avant de partir pour une semaine de jungle, petit détour chez notre barbier attitré 😉

DSCF0176 [1600x1200]

Instagram

2 Comments. Leave your Comment right now:

  1. by Ronald

    Une grosse bise à vous 3. Marion, les photos sont superbes et tes récits donnent envie d’être avec vous. Profitez bien…
    Un petit mot pour mon poto Seb; tout va bien, pas de soucis. Amuses toi bien mec! PS: normalement, sauf changement dernière minute, c’est OK pour te chopper à l’aéroport le19!!
    Au plaisir de vous lire bientôt

    • by admin

      Merci Ronald 🙂 je transmets le message a Seb!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>