Kalimantan: Banjarmasin

Instagram

.

Banjarmasin est la capitale de la province Sud du Kalimantan.

.

carte Bornéo.

 

Le Kalimantan est la partie Indonésienne de l’île de Borneo et en occupe les 4/5 avec une superficie de plus de 230 000 KM2 (trois fois plus petit que la France, et pourtant nous verrons que s’y déplacer est vraiment long et difficile!). On y compte pratiquement 3 millions d’habitants répartis dans 5 provinces.

Bornéo est la 2eme plus grande île du monde et est également appelée « l’île aux milles rivières ». De nombreux fleuves et rivières sillonnent l’île et sont parfois les seuls moyen de se déplacer ! La végétation y est dense, riche et sauvage (malheureusement sauf dans les endroits  déboisés au profit de l’huile de palme 🙁  ) ; il faut donc du temps et de la patience pour l’explorer. Le climat y est toujours humide et les pluies très fréquentes et abondantes (sauf cette année ou nous n’aurons finalement qu’1H de pluie en 1 mois! Période sécheresse accentuée par « El Nino » la forêt brule encore davantage…). Cette île est riche de dizaines de milliers d’espèces animales et végétales pour beaucoup endémiques et rares. Les plantes se sont adaptées au climat extrême mêlant chaleur intense et humidité, c’est ainsi que certaines plantes sont devenues carnivores et des lézards et des singes, volants !
Malheureusement la forêt tropicale de l’île de Bornéo est celle qui régresse le plus rapidement au monde…
Outre la nature , Kalimantan recèle également de grandes richesses culturelles avec ses différentes ethnies.

.

photo banjarmasin

.

Le jeudi 18 à 9H

Hier matin nous sommes partis du village de Sungai Pinang à 8h et avons partagé un taxi jusqu’à l’aéroport avec un couple Suisse (350 000rp,divisés en 2 soit 11€). 2H30 de route, un vol jusqu’à Jakarta, puis un autre jusqu’à Banjarmasin, au sud de Bornéo. Entre les deux vols nous n’avions que 25mn ; Comme c’était une correspondance avec la même compagnie, pas d’inquiétude . En effet quelqu’un de l’aéroport nous a guidé et menés directement sur la piste à notre avion ! Super ! Super…. sauf que nos bagages ont pris un autre vol !! Visiblement c’était prévu (sûrement à cause du temps trop court entre les vols) mais on ne nous l’a pas dit !! Arrivés à Banjarmasin à 18H (décalage horaire +1h) nous attendons devant le tapis….attendons….attendons…. puis nous nous apercevons que les personnes autour de nous ne sont plus les mêmes, bizarre. Je vais au comptoir LionAir et montre mon étiquette bagages. La fille me dit alors que c’est normal puisque nos bagages arrivent sur le vol de 11H ce soir ! Super ! On est pas du tout fatigués, il ne fait pas hyper chaud, on a pas 1h de route ensuite et demain on ne doit pas se lever à 4h ! Ahahaha ! Voilà l’aventure commence… 5h à attendre, que faire dans ce minuscule aéroport ? Nous avons mangé puis nous somme entrés  dans un « bar » à donuts qui semblait climatisé. Là trois personnes étaient attablées. Pendant qu’Antony payait, le monsieur m’a abordé dans un bon anglais et demandé d’où nous venions, où nous allions etc, nous bavardons 2mn puis je me retourne pour aller vers antony et là le monsieur se lève, rapproche des chaises et nous dit « it s ok, you can seat here, no problèm ! » Comme s’ il ne restait aucune place ailleurs et qu’il nous rendait service  alors que c’était totalement vide ! Vraiment adorable ! Il est prof d’anglais dans une ville juste à côté et les deux filles d’environ la vingtaine, sont vendeuses en immobilièr sur un stand dans l’aéroport. Du coup nous avons discuté 2h et le temps est passé plus vite !! Ce monsieur voulait même nous mener à Banjarmasin pour nous faire économiser le taxi ! Il attendait sa famille et cela lui faisait un détour alors nous avons tout de même pris un taxi. (par la suite il nous a souvent appelé ou envoyé des sms pour savoir si tout  allait bien, et une des filles m’a également envoyé des messages sur facebook;-) )

Le taxi faisait 100 000 (7€) pour un peu plus de 30mn (finalement pas 1H sûrement car c’est de nuit). Arrivés à notre hôtel un peu avant minuit.

Nous avions réservé de France pour les trois nuits qui viennent. Les hôtels ici n’avaient pas l’air fameux (ou alors chers). On peut dire que c’est le milieu de gamme et si nous avons choisi celui ci c’est parce qu’il y a une mini « terrasse » (deux chaises devant sur une coursive la porte quoi…). On s’est dit qu’en étant en ville nous aurions besoin de nous poser un peu à l’hôtel et rester enfermés c’est pas top… La nuit coûte 20€ avec petit dej en chambre « gold » (pour la clim je crois). La chambre est grande, mais plutôt défraîchie et cracra. Ca va que les draps sont bien blancs et sentent bon !! Les murs eux, en ont vu… traces diverses et chewing-gum collés ! Salle de bain plutôt « moderne » avec douche (toujours à même le sol) et wc (avec chasse aléatoire). Eau chaude et wifi. Bref, ça peut aller, mais ça pourrait être moins cher !! Au final nous regrettons un peu notre choix car pas sûr qu’on utilise la « terrasse ».

.

DSCF0404' [1600x1200]

.

Après une bonne douche et une chasse aux moustiques (je crois qu’ici c’est infesté!), dodo. Nous avons très bien dormi !! Ah oui, j’oubliais : j’ai pu décaler à demain la visite du marché flottant prévue à 4 ou 5H du mat ! Cool, on aurait été morts !

Là nous allons un peu voir la ville. A priori rien de bien sensationnel à voir ici. Le point d’intérêt c’est le marché. Nous allons également rencontrer notre guide (il faut un guide avec un bateau). Il s’appelle Joe et est référencé dans le lonely planet ; j’ai également vu de bons commentaires sur lui sur un blog. Lorsque je l’ai contacté pour diverses excursions (ici mais aussi ensuite pour la croisière à Tanjung Puting) c’est lui qui avait les prix les plus intéressants ; Nous avons pas mal échangé par email et il a l’air vraiment sympa !

A plus;-)

.

Le vendredi 19 à 10H30

Ca y est nous avons un peu découvert la ville et avons un aperçu du Kalimantan !

Nous avons noté quelques singularités par rapport à ce qu’on connaît déjà de l’Indonésie. Ici il y a des vélos et ils ont même remplacé les scooter des Beckak (sorte de side-car) pour ressembler à des pouss-pouss. Ne vous inquiétez pas il a toujours autant de scooter quand même 😉 Il y a également des minis-camionnettes-taxi sur trois roues qui ressemblent à des œufs colorés , trop beau !

La faune a l’air plus présente et riche même en ville : nous avons vu un varan d’1m dans un canal-canivau, un « black monkey » dans un arbre et deux gros aigles sur un palmier, ça promet pour la suite !! Niveau nourriture, cela a l’air  varié et vraiment délicieux. Ils ont  pas mal de petits gâteaux type cakes ou muffins. La ville, qui est plus grande que ce que j’imaginais est plus propre que Padang. Ca grouille de monde et les gens sont vraiment avenants. Tout le monde nous salue, les gens s’arrêtent parfois même en scooter pour nous serrer la main , ou nous crient « how are you ? » en passant, c’est vraiment marrant ! On me demande toujours autant de photos ; il est parfois difficile d’avancer dans une rue tant que tout le monde n’a pas eu la sienne ! Bref nous aimons ce que nous avons découvert ! La ville mêle moderne et ancien (voire délabré) et nous avons eu un aperçu des maisons construites sur pilotis le long du grand canal (nous visiterons ça plus tard)

Hier matin nous sommes partis vers 9H30 pour voir un peu ce qu’il y avait autour et peu-être aller rencontrer notre guide pour qu’il nous donne quelques indications sur la ville. Il m’avait dit que c’était à 10mn de notre hôtel, et nous avions repéré sur un plan ; pas de souci. Sauf que nous avons bien zigzagué, que plein de personnes nous ont indiqué de mauvais chemins, ça plus les arrêts pour dire bonjour et faire des photos, à midi nous étions toujours en train de tourner dans le centre ville et avions fait dix fois le km que nous aurions du parcourir normalement ! A peine 50m après être sortis de l’hôtel nous étions déjà dégoulinants de sueur alors je vous laisse imaginer…. La chaleur est écrasante et l’air est humide, ajoutez les gaz d’échappement etc et vous êtes morts en dix minutes ! Après avoir donc bien visité le centre nous avons décidé de rester en ville pour aller voir Joe plus tard (car nous avions également une visite des canaux de prévue avec lui à 16H et la flemme de devoir revenir !).

.

.

Nous nous sommes calés dans un sorte de KFC local où il faisait relativement frais et où nous avions le wifi. Oufff une pause ! Nous avons mangé et j’ai regardé mes mail. Heureusement  car une surprise nous attendait : notre vol du sur-lendemain est annulé !! Nous savions qu’avoir beaucoup de vols risquait d’être compliqué car ici les horaires changent sans arrêt et les vols sont annulés pour un oui ou un non. Bref, nous réfléchissons : comme nous allons être remboursés nous pouvons essayer de trouver un autre vol pour le même jour, car sinon nous devons complètement annuler la prochaine étape de deux jours (et c’est celle où j’ai rendez-vous pour faire le reportage à la BOS, le centre de réhabilitation des Orangs-Outans). Tout est bien qui finit bien, nous avons eu un vol, certes à un horaire moins pratique, mais il est moins cher que le précédent, nous avons gagné 20€ /pers dans l’histoire !

Après cette pause rafraîchissante, nous somme repartis en quête du Homestay de Joe (il loue également quelques chambres), le « Borneo Homestay ». Le problème est que les gens ne retiennent qu’un seul mot quand on leur demande la direction et nous indiquent soit n’importe quoi qui a le mot « Borneo », ou n’importe quel « homestay » et nous avons encore tournés 1H dans les rues en allant un coup à gauche, un coup à droite, on traverse le pont dans un sens, puis dans l’autre. En plus le ciel s’était tout d’un coup assombri ! On en avait vraiment ras le bol quand une femme nous a enfin indiqué  le bon chemin !! Il nous restait dix mètres avant d’entrer quand la pluie a commencé à tomber ! Ouf ! Encore une fois, juste à temps !

Nous avons fait connaissance avec Joe (c’est dingue il a 51ans mais en parait tout au plus 40!) et nous avons profité de sa présence pour réserver deux hôtels pour nos prochaines étapes. En effet ce sera dans la campagne où il y a peu de logements et les gens ne parlent pas anglais… galère pour nous de téléphoner ! Une bonne chose de faite .

Après ça nous sommes allés juste à côté au bord du canal boire un thé (abrités de la pluie sous un parasol ). Nous avons rencontré sa femme et son bébé de 15 mois (il a 3 grands  enfants de plus de 20 ans mais a commencé une « nouvelle vie » il y a quelques temps ) Trop chou sa petite fille !

.

image(5) [1600x1200]

.

Comme la pluie n’a pas cessée nous avons reporté à demain notre visite des canaux (heureusement que cette étape faisait 2 journées!). Nous sommes repartis sous une légère pluie, avons marché dans l’eau crado et nous sommes fait éclaboussés ! On était crevés et nous avons décidé de s’arrêter manger en route dans un restau que nous a indiqué Joe. C’est le « Kaganangan », c’est kitch et nous avons mangé une soupe extra ainsi que du poisson et du riz avec une sauce à tomber ! Retour à l’hôtel à 19h30 en pouss-pouss (cool! Nous en avions chacun un car avec nos gabarits à deux c’est pas possible!) et dodo !! Le réveil va sonner à 4H30….

.

DSCF0412' [1600x1200]

.

Ce matin nous sommes donc partis à 5H avec Joe sur une barque pour aller au marché flottant. 1H de « route » sur l eau durant laquelle nous distinguons peu à peu avec le levé du jour la vie autour du fleuve. De chaque côté il y a des maisons sur pilotis. Certaines sont mignonnes, d’autres sont complètement bancales et prêtent à s’écrouler ! Nous voyons au bout de chaque ponton des gens qui font leur lessive ou se lavent. L’eau a l’air vraiment dégueu et c’est un peu gênant de passer devant eux comme ça ! J’ai l’impression de regarder par le trou de serrure d’une salle de bain ! (j’ai hésité à faire des photos d’ailleurs et puis j’en ai pris quelques-une discrètement pour vous montrer!!)

.

.

Ensuite nous arrivons à l’endroit où va se développer le marché. Il y a du brouillard, et déjà quelques barques, c’est beau. Nous achetons un thé et des sortes de crêpes les « martabak manis » bien garnies de chocolat et d’autres choses, le tout directement à des femmes sur des bateaux ! En effet sur certaines barques il y a de quoi cuisiner !

Peu à peu des bateaux arrivent et bientôt c’est la cohue : ça s’entrechoque, ça discute prix, les denrées passent d’une embarcation à l’autre, c’est coloré, c’est vivant, c’est super !

Nous restons là 2h environ, moi à prendre des photos (=trop de photos) et Antony à goûter à tous les beignets et gâteaux qu’il voit passer devant son nez:-) (je remarque qu’il vient de s’endormir… sûrement la digestion hahaha !)

Cette balade était vraiment sympa ! Pour info, cela a duré 4H et nous avons payé 145 000rp/pers soit moins de 10€

.

.

De retour vers 9H nous avons décidé de rentrer un peu à l’hôtel histoire de ne pas encore marcher 50km aujourd’hui ! Nous retournerons en ville en début d’aprem pour manger et aller faire le « canal tour » à 16H.

.

.

Samedi 20 à 7H

Hier nous sommes retournés au centre à 14H (maintenant nous connaissons le chemin et en effet on doit mettre 15mn), nous avons mangé au bord du fleuve (riz +frites+2 morceaux poulet croquant +thé glaçé = 1,20€!!!) tout en dégoulinant tellement il fait chaud même à l ombre! Après nous avions trop la flemme de bouger et nous avons attendu qu’il soit 16H pour rejoindre Joe.

« Le canal tour » c’était vraiment sympa ! Ca nous a coûté 6,5€ et ça a du durer 2H. Comme le matin nous sommes partis en barque  mais ensuite nous avons tourné pour aller dans les petits canaux. C’est plus étroit et il y a des maisons sur pilotis de chaque côté. Les premières trente seconde j’ai retrouvé la désagréable sensation du matin d’être « un voyeur ». En effet nous passons à quelques mètres des habitations et voyons à nouveau des gens se laver, nourrir leur enfant, faire la lessive etc bref nous entrons dans leur intimité et ça me gène ! Heureusement que tout de suite et comme toujours dès qu’ils nous aperçoivent (et quoi qu’ils soient en train de faire!) il nous saluent en souriant, font de grands gestes  et demandent des photos (et des gamins nous arrosent en riant!)! Ils sont heureux qu’on soit là ! Incroyable ! Imaginez si chez nous il y avait des bus de touristes qui défilaient devant notre fenêtre en nous photographiant ! Je ne crois pas que nous ferions « coucou » … Il n’y a pas énormément de touristes à Banjarmasin (nous en avons vu 2) alors j’imagine que ce n’est pas tous les jours qu’ils ont ainsi de la visite, mais quand même !

Nous avons donc vogué sur les canaux, et découvert la vie de ces gens qui ont choisi de rester vivre sur l’eau comme leurs ancêtres il y a très très longtemps. C’est une population en majorité pauvre, la plupart des maisons sont vraiment délabrées même si certaines sont plus récentes de temps en temps. D’ailleurs vous remarquerez peut-être que certaines photos ont l’air d’avoir été prises « penchées » ; non je n’avais pas bu, les photos sont prises correctement, mais les maisons, elles, sont penchées ! Certaines ont l’air d’être prêtes à tomber… Le canal est pourri, l’eau est marron et des détritus flottent mais eux se lavent sans souci…. Il y a même au bout de chaque ponton une cabane « wc ». Tout part à l’eau évidement. Et pourtant juste à côté c’est la salle de bain en plein air ; cherchez l’erreur…

.

.

A un moment Joe a décidé de nous faire descendre du canot et de faire une balade à pieds de l’autre côté des maisons. Nous avons ainsi découvert avec surprise que l’arrière des maisons donne sur une petite route et forme un village dans les rizières ! L’entrée des habitations fait beaucoup plus « propre » et moins délabré ! C’est dingue ! Ces gens pourraient très bien avoir une salle de bain et des wc à l’intérieur. Comme quoi c’est un style de vie qu’ils ont choisi. Et je dois dire que si on oublie que l’eau est sale c’est vraiment joli et ça doit être bien agréable d’ouvrir sa porte ainsi au dessus du canal et de tout faire en plaein air .

Je me suis encore une fois régalée à faire des (=trop de) photos. Nous avons marché un moment dans le village derrière et nous avons été suivis par une horde d’enfants hurlant et sautant. En effet normalement les guides ne passent pas par là, il devaient donc être ravis d’avoir de la visite !

.

.

Après la balade nous avons bu un bon jus de fruits frais avec Joe et enfin un peu d’air nous a permi de respirer ! Nous sommes ensuite allés faire un tour et finalement nous avons à nouveau mangé au bord du canal car c’est vraiment très agréable. C’est vivant, propre, c’est bon et pas cher, que demander de plus. Nous rentrerons ensuite à l’hôtel en « Ojek » (scooter-taxi). Nous nous sommes rendu compte ce soir en promenant de nuit que cette ville est réellement plus propre et plus animée de personnes qui promènent et que se détendent que Padang. Nous avons à nouveau pris conscience du fait que voyager en Indonésie c’est vraiment agréable car même la nuit dans des rues sombres au bord de la route à aucun moment on ne se sent en insécurité. Bien sur il faut toujours être prudent car on ne sait jamais, mais vraiment ça ne « craint » pas, la nuit comme le jour les gens que nous croisons sont bienveillants envers nous.

.

DSCF0423 [1600x1200]

.

Allez, je vous laisse:  petit dej, j’ai ensuite la matinée pour la mise en ligne de l’étape et départ à 13H pour l’aéroport 😉

Je vous invite sur Youtube pour voir nos vidéos souvenir!

Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>