Bilan 2 mois en Indonesie: Sumatra/Kalimantan

Instagram

Bilan 2 mois en Indonésie :

Sumatra-Kalimantan 2014 (hors 1 semaine « vacances » à Bali)

***

-51 jours- 1 pays- 2îles principales + 3 petites-

-10 étapes- 19 vols – des heures de bateaux divers, de voiture + un peu de scooter et de becak-

-16 lits différents + 3 planchers de maison Mentawai + 2 couchettes de cargo + le pont d’un « klotok »-

-des heures et des heures d’attente…-

-1750€/pers dépensés sur place (650€ en 24jours Sumatra et 1100€ en 27 jours au Kalimantan)

– des centaines de photos et de vidéos-

-et encore bien plus de souvenirs dans nos têtes !!!-

***

Photo-bilan

Cette mosaïque d’images témoigne de la diversité de tout ce que nous avons fait et en les regardant je me dis que nous sommes encore une fois cette année chanceux de pour être témoins de tant de belles choses….

Rencontres, partage, beaux paysages, aventure et découvertes, ce voyage fut à nouveau riche. Avoir fait autant de choses en tout juste deux mois est énorme et quand nous nous souvenons du tout début de notre périple nous avons l’impression que c’était il y a des siècles même si c’est passé très vite !

Je vais vous faire un point par île, car ce furent finalement deux « voyages » assez différents :

Sumatra

La première moitié du voyage passée à Sumatra ne nous a pas déçue. Je peux même vous dire que cette île garde pour l’instant la première place dans notre cœur (sans compter Bali qui est vraiment à part).

Notre choix d’y retourner une deuxième fois était avant tout guidé par le côté « humain » qui doit tenir une place de choix pour que nous soyons comblés !

En effet nous avions rencontré des personnes que nous avions très envie de revoir.

Un des moments forts (le plus fort?) de ce passage à Sumatra est forcément notre semaine chez les « Hommes fleur ». Le goût de trop peu ressenti l’année dernière a ainsi pu être chassé pour laisser place a une sensation plus douce, celle de la conviction d’avoir réussi à vivre cette expérience à 100%. Ce peuple mérite une attention particulière et du temps pour être compris et apprivoisé. Il ne faut pas être un simple visiteur ni observateur, mais souhaiter devenir l’un des leurs en se fondant dans leur quotidien et en adoptant leur vision du monde. Il n’est pas exclu que nous y retournions car il nous reste beaucoup de chose à découvrir de ces personnes extraordinaires. Le désir de rencontrer d’autres famille est fort, et de mon côté j’ai une idée de projet photos qui permettrait de faire connaître un peu mieux les derniers Mentawai « traditionnels » (à bon entendeur, toute proposition de collaboration ou d’aide sera étudiée avec plaisir). A suivre, donc !!

Notre passage dans la vallée d’Harau chez notre cher Ikbal nous a emplis de bonheur. Cet homme a vraiment un cœur énorme. Pouvoir lui faire plaisir en revenant chez lui et voir sa joie lorsque nous lui avons donné les stickers que nous lui avions confectionnés était un moment précieux pour nous. De même retrouver le super papy farceur et lui remettre les photos prises l’année dernière nous a à nouveau offert une bouffée de bonheur. Il reste un personnage gravé dans notre mémoire et ces quelques heures passées à nouveau en sa compagnie valent le déplacement !

Le petit village de Sungai Pinang chez Anne et Ricky nous a lui aussi apporté de bonnes surprises. Toujours une super équipe à la guesthouse et des personnes encore plus accueillantes dans le village. Nous avons pris le temps d’aller à la rencontre des gens. Revoir certaines personnes avec qui nous avions échangé davantage l’an dernier et voir leur joie de savoir que nous apprécions autant leur village est quelque chose de vraiment génial. C’est également un endroit où nous aimerions retourner ! PS : Anne, Ricky, si on revient vous partez pas cette fois, hein ?;-)

« Sumatra » pour nous rime avec « émotions »…

Kalimantan :

Je ne vais parler ici que de ce que nous avons pu voir du Kalimantan. L’île est immense et nous n’en avons visité qu’une partie. Peut-être pas la meilleure ? Je dis ça, non pas parce que nous n’avons pas aimé notre mois passé sur cette île, mais simplement l’idée que nous nous en faisions et la réalité sont finalement assez différentes et c’est une petite déception…

En effet quand on disait « Borneo » on pensait « forêt », « jungle », « sauvage », « peu touristique » « authentique » « rencontres » …

La partie que nous avons vue ne nous a pas semblé si « sauvage » et « peu touristique » ! En effet contrairement à Sumatra, au Kalimantan il y a beaucoup de villes ! Je n’en imaginais pas autant ! Et si « grosses » et si « modernes » ! Du point de vue du tourisme cette île est certes moins visitée mais comme les centres d’intérêts sont très localisés on a au contraire l’impression qu’elle l’est plus ! Les touristes sont moins « dilués » qu’à Sumatra où il y a beaucoup d’endroits à voir et où la plupart du temps nous étions seuls. Au Kalimantan il faut beaucoup faire de visites organisées et on se retrouve immanquablement avec d’autres touristes.

Il est plus difficile de flâner seuls et d’aller au contact des gens, de laisser les choses venir sans tout programmer, de se laisser porter par le hasard des choses. La population est très accueillante dès qu’on est dans un endroit où les touristes sont peu présents. Mais en réalité on reste peu dans ces lieux car en général il n’y a rien à y faire et ce ne sont que des étapes de passage… Nous avons vraiment manqué de ces contacts car même s’il y en a eu ils été trop brefs et espacés .

La jungle (qui souffre beaucoup de la culture du palmier à huile nous l’avons vu…) est bien présente, et riche mais il est plus difficile d’y accéder.

Un autre point qui laisse l’avantage à Sumatra (puisque forcément je les compare) ce sont les possibilités d’hébergement. En effet à Sumatra pour 7 à 20€ on trouve des endroits au confort certes « rustique » mais en général toujours charmants et typiques. Au Kalimantan les hôtels sont en grande partie en ville, et pour des prix allant de 12 à 25€ nous avons des chambres impersonnelles, froides et défranchies même si elles semblent parfois avoir un peu plus de confort (clim, cuvette de wc, wifi,sol carrelé…). Il y a beaucoup plus de choix et de meilleurs rapports qualité/prix en hôtels de gamme plus haute (25 à 40€) et plus moderne (qui ressemblent à ceux de chez nous) ; mais pour le coup ce n’est pas ce qu’on cherche…

Pour finir, la difficulté des transports…. avions avec les aléas de changements d’horaires et d’annulations , ou transports par la route mais très très longs… Nous avons passé beaucoup de journées à nous déplacer , à attendre et à ne rien faire d’intéressant…

Toutes ces choses ont  forcément une répercussion sur le budget.  A durées quasi égales nous avons dépensé 450€ de plus au Kalimantan  et c’est énorme (650€ contre 1100€ ! )

Vous l’aurez compris visiter le Kalimantan ce n’est pas simple il faut savoir que pour une journée de « visite » vous avez sûrement deux de transport et d’attente dans des lieux sans intérêt réels.

Pour résumer la chose sur un mois passé là bas les journées qui nous ont au moins offert de « jolis souvenirs » et au mieux « marquées » sont : le marché sur l’eau et la visite des canaux à Banjarmasin, la journée reportage à la BOSF, la cérémonie Dayak et la rencontre avec les photographes, les trois jours de croisière à Tanjung Puting, le café que nous avons bu invités dans une famille à Pangkalan Buun, le snorkeling dans les îles Derawan. En gros une dizaine de journées intéressantes sur un mois… Ca nous semble peu quand à Sumatra chaque jour avait sa surprise ou sa rencontre. Moins de « visites » mais plus de moments forts et d’émotions.

Nous avons manqué d’émotions fortes !!

Tous ces commentaires sont vraiment personnels et je suis sûre que certains d’entre vous me lisent et se disent « mais elle est folle, le Kalimanatn c’est exceptionnel ! » Oui certainement mais tout dépend de ce que l’on cherche et de ce qu’on aime faire . Nous sommes très peu « visite s» « lieux touristiques » « journées organisées » et sommes plus « rencontres », « immersion » « balades seuls » et « aventure ». Il en faut pour tous les goûts et heureusement que nous n’avons pas tous les mêmes !

Je pense que la partie plus au nord du Kalimantan correspondrait davantage à nos attentes. C’est plus difficile d’accès (donc moins de touristes), plus sauvage et on peut plus facilement être en immersion avec la population. Par contre il faut du temps et voir au jour le jour.

Si certains d’entre vous ont visité le Kalimanatn et ont un avis sur la question, n’hésitez pas à commenter

Voyage à deux ou à plusieurs ?

Un dernier point que je me dois de traiter car c’est une chose qui diffère de l’an dernier et peut-être une question que d’autres se posent : le voyage non plus seulement à deux mais à plusieurs.

Après discussion il s’avère qu’Antony et moi avons à peu près la même opinion sur le sujet (ce qui évidement ne veut pas dire que ce soit une vérité universelle!).

Nous avons passé trois semaines à trois, puis deux semaines à quatre.

Nous avons apprécié de pouvoir partager nos découvertes avec des proches. Nous leur avons fait mettre un pied dans ce que nous vivons en voyage et nous aurons ainsi de jolis souvenirs en commun. Pouvoir avoir ainsi des moments hors du quotidien est un privilège ! Là encore nous sommes chanceux !

Cependant, je vais y mettre un petit bémol (petit hein!).

Nous avons la sensation qu’être plus de deux revient à être « un groupe » et que cela diminue la sensation d’être « coupés du monde » et immergés dans l’aventure.

Deux personnes en couple pour moi cela revient presque à être un seul mais avec l’avantage de partager ! On se connaît parfaitement, on a en général les mêmes attentes du voyage (ou sinon c’est compliqué!!) et on n’a pas forcément besoin de se parler tout le temps ni de se concerter pour tous les choix car beaucoup de choses vont de soi car on se connaît (voyager à deux entre amis est différents je pense). A deux, nous sommes dans notre bulle. Nous sommes à 100% accès sur le voyage, nous ne parlons que de ça, nous pouvons rester silencieux et contemplatifs, nous avons plus de temps pour laisser place aux émotions et sensations et nous nous laissons porter par les choses sans nous poser trop de questions.

A plusieurs forcément on parle de beaucoup de choses, les temps de silence sont plus rares, et il faut sans cesse se concerter.

On se sent ainsi moins isolés, un peu de « notre monde du quotidien » étant là avec nous, la rupture n’est pas totale et notre esprit n’est pas à 100% tourné vers l’aventure.

Nous avons moins ressenti le sentiment grisant de « liberté infinie » que nous avions l’an dernier. Nous avons tous les deux la très nette (et désagréable je dois dire) impression que notre voyage de cette année fut bien plus court !! C’est assez dingue de dire ça mais nous avons ressenti la chose vraiment comme ça !

D’ailleurs si beaucoup de « grands » voyageurs partent seuls, je pense que ce n’est pas un hasard… (même si moi je n’aimerais pas le faire car j’ai besoin de partager et parce que je serai aussi trop trouillarde haha!!)

Nous nous sommes rendu compte que le fait d’avoir des « visites », coupe le rythme et fait passer le temps plus vite ! Je pense que cela peut être idéal pour des personnes qui voyagent 6 mois ou 1 an car ça permet d’avoir une coupure et un lien avec leur vie « normale ». Mais pour deux mois en fait, nous n’avons pas du tout envie d’avoir de lien avec notre vie normale !!! Hahaha !

Oui nous sommes totalement égoïstes et égocentriques (au sens tournés sur nous même mais aussi uniquement sur ce qu’il se passe ici).

Si vous souhaitez partir à plusieurs il faut aussi avoir en tête qu’il est plus difficile de se déplacer pour les « balades » (scooter, moto taxi, becak etc) et parfois de se loger (chez l’habitant ou dans les endroits où il y a peu de chambres pas exemple), et du coup les imprévus peuvent être plus difficile à gérer. Pour aller à la rencontre de la population également c’est moins « intime » lorsqu ‘on est un « groupe ». Par contre l’avantage de diviser le prix pour les taxis et bateau est indéniable .

Quoi qu’il en soit tout cela ne veut pas dire que nous n’avons pas aimé être plusieurs, car nous avons apprécié, et nous pourrions bien réitérer l’expérience, mais plutôt dans le cadre de « vacances » ou d’un court voyage (ou alors d’un très très long;-) ) plutôt que de « voyage-aventure-moyennement long ».

Si vous avez vécu des expériences similaires et avez un avis en accord avec le notre ou au contraire à l’opposé, n’hésitez pas à commenter en bas de page:-)

Le fait de ne pas être seuls nous a ainsi tout de même occasionné un gros gros problème :

nous ne sommes pas « rassasiés », nous n’avons aucune envie de rentrer  et nous ne pensons qu’à une chose : repartir, et le plus vite possible !!! 😉

Alors…. à bientôt ?

Vous voulez voir le clip vidéo qui résume ces  2 mois? C’est par LA!

 

Instagram