Bali: Keliki

Instagram

photo keliki

Le 03/10/13 à 8h

Nous avons quitté Legian il y a deux jours, pour le petit village de Keliki. Nous avons fait ce trajet d’environ 1h30 avec un taxi. Nous devions prendre le shuttle bus (=mini bus souvent pourri), mais nous avons bien négocié, et le taxi ne nous a coûté que 10 000RP de plus, soit 200 000Rp (12€) pour un trajet plus rapide et au frais! (shuttle bus: 70 000RP/pers pour Legian-Ubud puis 50 000 pour Ubud-Keliki = 190 000).

Keliki est un village de peintre paysans et se trouve à environ 10 km au Nord d’ Ubud, entouré de rizière. Le coin est vraiment magnifique! Le riz en est à son stade le plus beau, quand les plans sont déjà grands, bien verts et pas encore mûrs (après ils tournent au jaune). Keliki est encore préservé du tourisme et les habitants vivent  en grande partie de façon traditionnelle. A Bali, seulement 15% de la population respecte les règles de castes. A Keliki c’est 65%. C’est un lieu parfait pour observer la vie quotidienne Balinaise et ses coutumes.

Nous logeons dans une partie du village dont les habitants font chambre d’hôte (tout une rue en fait). Nous avons la chance de découvrir la vie d’un « Bale » de l’intérieur. Les habitants sont soit paysans, soit peintres.

Un Bale c’est le style d’habitations traditionnel Balinais. Le Bale  est un ensemble de plusieurs pavillons (qui ont des fonctions spécifiques) et regroupe  les habitants d’une même famille.

L’ensemble ou une partie des pavillons ainsi que le temple familial sont entourés d’un mur, qui a une fonction de protection plus magique que physique. Il y a une ouverture à toiture, sans porte, qui  est taillée dans la pierre et de style Balinais, comme celles des  temples. A un ou deux  mètres,  face à la porte d’entrée se trouve un muret   qui sert à se préserver des regards mais surtout des démons qui ne peuvent pas entrer car il ne se déplacent qu’en ligne droite . Dans le Bale tout est régi par les croyances, c’est une représentation microcosmique de l’univers faites en fonction des quatre directions. L’organisation est la même que celle d’un temple, avec trois parties:

– La partie sacrée:  temple familial,

– La partie intermédiaire : les chambres,

– Et la partie impure: cuisine, poubelles, animaux

Les pavillons sont surélevés de façon à ce que les mauvais esprits ne puissent pas venir rôder. La disposition de ces pavillons, se fait en trois parties, et  selon un axe Est (la vie)- Ouest (la mort) et montagne (le pur, le positif) – mer (les démon, l’impur). La cuisine par exemple se trouvera du côté de la mer car elle est impure à cause du sang ou des déchets. Le Temple, lui est du côté de la montagne.

 Nous sommes donc arrivés dans le Bale de la famile d’ Irak, chez qui nous logeons. Ici il y a 20 personnes. Notre habitation se trouve au fond du Bale et c’est la seule qui donne sur la nature et les rizières, c’est très joli et agréable. Dans ce pavillon il y a notre chambre et celle d’ Irak et Kadek (sa femme) ainsi que leur fils Adi (sur la photo de gauche, notre porte à gauche, la leur en face). Il y a 3 pavillons  qui hébergent des touristes dans ce Bale.

planche-keliki1web

Nous sommes accueillis à bras ouverts, ils sont chaleureux et attentionnés, c’est un vrai plaisir. Nous avons la surprise de voir qu’ils parlent  Français (plutôt bien d’ailleurs!), langue qu’ils ont appris seuls au contact des touristes et avec des livres (je leur tire mon chapeau car ça ne fait qu’un  an qu’ils ont commencé). Notre chambre est  mignonne, c’est  neuf, propre et tout est là pour que nous nous sentions bien. La salle de bain est grande et moderne. Il n’y a pas d’eau chaude mais tous les soirs ils nous donnent un thermos d’eau chaude pour que nous puissions « fabriquer » de l’eau tiède dans une bassine. C’est un couple adorable, ils sont à la fois discrets mais aiment venir discuter et adorent regarder les  photos de notre voyage. Ils sont trop mignon quand ils parlent Français!! Ils nous ont tout de suite donné un classeur avec la listes des activités et excursions qui sont proposés. Pour une fois on nous informe, ça fait plaisir! Il y a des grands tours à la journées pour visiter les points importants de l’île ,(nous ne ferons pas car nous connaissons déjà Bali) et des activités au village ou alentours.

Nous payons 130 000 (8,5€) pour a nuit, petit dej, thé et café à disposition. Nous pouvons commander des repas le soir et le midi pour 0,80 à 1,20€.

Dès le premier soir nous sommes allés voir un spectacle de danse Kecak (se prononce Ketchak) au village Junjungan, pas très loin. Les spectacles ont lieu uniquement le lundi soir dans ce village alors nous avons sauté sur l’occasion.

planche keliki kecak

Nous aurions pu aller en voir à Ubud n’importe quel jour,  mais il y beaucoup plus de touristes. Irak nous a gentiment accompagnés en scooter et ça à débuté vers 19h pour 1H. L’année dernière nous avions vu un spectacle de danse mais d’un autre type (il y en a plusieurs à Bali). Le Kecak est très particulier car il n’y a pas d’instrument. Ce sont une cinquantaine ou centaine d’hommes assis en rond autour d’un feu (ici, de bougies) qui font des sons avec leur bouche en balançant leur corps en rythme.  Le son principal est « chak-chak-chak » qui imite le bruit des singes. Il y a une histoire autour; Elle est tirée  du Ramayana, un récit Hindou: l’armée des singes, commandée par Hannuman, aide Rama à délivrer son épouse Sita. Les hommes sont plongés dans une concentration extrême et devant eux passent les danseuses et divers personnages masqués.  C’est impressionnant d’entendre tous ces bruits et de voir tant d’hommes en rythme et si concentrés! Par contre c’est très sombre donc pour les photos et vidéos il faut avoir un bon appareil!

Le lendemain matin Irak nous a emmenés faire un tour dans les rizières juste à côté et nous a expliqué les principes de la culture du riz. Par exemple, les champs sont parsemés de petits autels dédiés à Dewi Sri déesse du riz, et des offrandes y sont faites avant de planter le riz et avant de le récolter. Entre le moment où les boutures sont mises en terre et la récolte il s’écoule 4 mois. L’irrigation se fait par de petits canaux que les agriculteurs partagent.

planche-keliki2web

Ensuite nous avons loué un scooter et sommes partis voir les rizières de Tegalalang (nous y étions allés l’année dernière pas n’avions pas tout vu). Ce sont des rizières en terrasses magnifiques (photo en tête de page)! Dommage qu’en face des dizaines de magasin de souvenirs se soient installés et que ce soit envahi de touristes et de vendeurs plus que collants… A Bali c’est comme ça, dès qu’il y a quelque chose à voir il y a du monde! Nous n’y sommes pas restés longtemps et sommes repartis  sillonner la campagne alentour! Plus calme!!

Nous avons terminés cette journée par un bon massage… Kadek a appelé Wayan, une masseuse du village  et elle est venu nous masser dans notre chambre pour 60 000 (4€) 1 heure. Très bon massage; Ca détend……..

Aujourd’hui nous allons traîner un peu ici histoire d’observer la vie de la famille, travailler un peu (très bon wifi!)  puis nous  irons au village par le chemin des rizières avec Irak qui a proposé de nous y accompagner, et l’après midi prendre un bain dans un bel hôtel pas très loin qui permet l’accès à sa piscine si on consomme sur place.

Demain nous changerons de famille, et peut-être de Bale. En effet ne sachant pas trop combien de temps nous allions rester sur cette étape je n’avais réservé que 3 nuits. Mais nous prolongeons de 3 de plus et la chambre que nous occupons sera prise. C’est pas plus mal, au moins nous visiterons un autre lieu!

Le 03/10/13

Ca y est nous avons déménagé! Pas très loin, nous sommes restés dans le même Bale! Nous sommes chez Putu (prononcez Poutou) le frère d’Irak et sa femme Compiang (petite photo en bas à gauche). Ils sont eux aussi adorables, mais ne parlent pas anglais et juste quelques mots de Français. Alors nous échangeons de grands sourires et parlons avec les mains, mais ne pouvons pas papoter. Ils sont en train d’apprendre car leur chambre est toute récente, nous ne sommes que les 3ème invités! Le pavillon se trouve à l’entrée du Bale, du coup c’est super parce que nous voyons tout ce qui se passe ici. Chez Irak c’était le calme ici, c’est plus vivant! Nous apprécions les deux. Nous sommes juste en face du pavillon où la mamie tresse les offrandes presque toute la journée, et nous avons une petite fille de 3 ans, Sita, qui aime bien venir nous crier « Haloooo »  avec son sourire coquin chaque fois qu’elle passe. A côté du « portail » nous voyons les allées et venues, ceux qui rapportent des sacs de riz, ceux qui vont chercher des noix de cocos pour fabriquer de l’huile, ceux qui font les offrandes, etc

planche-keliki-3web

Nous nous sentons très bien dans cette grande famille, tout le monde est vraiment adorable. Il y a également Nyoman le plus grand frère d’Irak, il est le directeur de l’école de peinture, et parle très bien Français. Nous avons discuté avec lui hier soir et il nous a fait goûter l’Arak, l’alcool de riz (ça décoiffe!). Ici beaucoup d’habitants peignent, et il est possible de prendre des cours. Les Bale voisins sont supers aussi, un peu plus animés car  il y a des tables de peintures où on peut aller s’asseoir pour peindre ou pour discuter, c’est un point de rencontre sympathique.

C’est Yves, un Français qui vit dans une des familles 6 mois de l’année  qui les conseillent et les aident à pouvoir accueillir les touristes. C’est un projet qu’il a bien mené car c’est réussi en tous points!

Aujourd’hui nous sommes partis en scooter au marché traditionnel de Payangan. C’était sympa, et nous avons trouvé les sarongs (=pareos balinais) que nous cherchions. Je voulais des couleurs plus claires que ce qu’on trouve en général et c’est chose faite! Les rois de la négociation que nous sommes  en ont acheté 3 pour 110 000Rp soit 7€. Kadek nous a dit que c’est le prix pour les Balinais! On est devenus bons dis donc! Antony balance même les prix en Indonésiens! Ca le fait quoi! Moi je dois encore m’entraîner car un peu longue à la détente pour percuter la traduction (si je compte sur mes doigts ça le fait moins!)

Sur le chemin du retour dans un petit village appelé Kelusa, j’ai flairé qu’il allait se passer quelque chose d’intéressant et nous nous sommes arrêtés. En effet plusieurs personnes au bord de la route étaient habillés en habits traditionnels. Ca n’a pas loupé, après avoir marché 100 mètres dans un chemin nous sommes tombés sur des hommes sur leur 31, assis sur les marches d’un temple. Nous leur disons « Halo » et surprise: plusieurs parlent anglais! Ils nous posent des questions, puis on leur demande ce qu’ils font, et si il va y avoir une cérémonie. Ils nous ont alors proposé (si nous avions un sarong pour mettre sur nos shorts, comme le veut leur religion) d’entrer voir les préparatifs puis de revenir l’après midi pour voir  une cérémonie. Il va y avoir plusieurs durant 3 jours. Nous les avons vu préparer toutes les offrandes, puis découper deux cochons qu’ils vont cuisiner pour le lendemain. Ils étaient très accueillants.

planche-keliki-4web

A midi nous avons mangé un Babi Guling dans un warung (sorte de restau-roulotte local). C’est un plat typique de la région et c’est délicieux: un cochon entier est farci d’épices et cuit à la broche. De petits morceaux de viande sont servis avec le jus d’épices, de la peau croustillante et du riz.

L’après midi nous sommes revenus pour la cérémonie. C’était un peu gênant d’être là, seuls touristes au milieu de tous ces gens en train de faire quelque chose de si particulier. Parfois je n’osais même pas faire de photos (enfin… pas souvent 😉  )! Mais ils avaient l’air contents qu’on soient là, ils nous ont même proposé du café et des gâteaux. Nous avons apprécié de retrouver cette ambiance spirituelle Balinaise. La musique, l’encens, les fleurs, les belles tenues,  ces visages souriants et avenants, tout ça est vraiment agréable.

planche-keliki-5web

Ce soir, nous allons manger tôt et essayer de nous coucher tôt également , car le matin nous sommes réveillés par le chant des coqs vers 5h30… et on vient de découvrir qu’il y a un Gécko Tokai qui crie (vous vous souvenez?) dans le pavillon en face …ça promet!

Le 04/10/13

La nuit fut plus dure ici en effet! Canards, coqs et geckos Tokai (un de plus dans la chambre voisine!), mais ça va. Aujourd’hui nous sommes allés à Ubud, toujours en scooter. Nous avons toujours autant de plaisir à être dans cette ville! Tout y est vraiment charmant… c’est propre, plein de magasins et de restaurants joliment décorés, et  les portes des habitations sont magnifiques. S’ajoutent à cela des palais et des temples… sublime. (voir Bali 2012 pour des photos!). Ubud est le centre culturel et artistique de Bali. Des routes entières rassemblent des galeries de peintures, des ateliers de sculpture, des fabricants de meubles ou d’objets, bref nous avons flâné! Il y a de quoi remplir des containers de choses magnifiques à bas prix (si seulement on pouvait…)! Ubud est également un endroit parfait pour les restaurants. Il y a des tout et à tous les prix. Ce midi nous sommes allé au « Bali Buda » qui est un restaurant-boutique qui prône de faire de la « real food, made by real people ». Et c’est vraiment le cas, c’est délicieux! Tout est fait maison, en grande partie bio, de toutes nationalités et plein de choses originales. Nous nous sommes fait un vrai bon repas de chez nous: salade tomates mozza, raviolis ricotta épinards (maison!) pour moi, tagliatelles pesto (également tout maison) pour Antony, et petits pains grillés. Trop booooon, le goût de l’huile d’olive et du basilic….mmmmhh…. Certes, c’est plus cher (10€ en tout pour le repas ) mais ça vaut le coup de temps en temps!

De retour « à la maison » c’est agréable de retrouver toute cette famille qui est un peu comme la notre ici. Tout le monde s’enquiert de savoir comment s’est passé notre journée, et nous de même, des discussion se lancent, c’est vraiment sympa , le temps s’écoule tranquillement… c’est la vie Balinaise… on y prend vraiment goût…

planche-keliki6web

Le seul point « négatif » que je vois ici c’est que la nourriture est acheté dans un warung à Tegalalang et non préparée sur place (en tous cas dans ce Bale). C’est dommage car on ne peut pas participer à la préparation et en plus parfois ça arrive froid… Le choix est très restreint, du coup on mange un peu toujours pareil… D’où le besoin de se faire un bon restau!!! C’est dommage qu’ils ne soient pas comme nous et ne fasse pas des repas en famille; Ici ça grignote à droite à gauche, et à n’importe quel moment.

Le 05/10/13 à 14h30

Aujourd’hui nous avons fait notre plus grande balade en scooter ! (oui on a été ultra prudents 🙂 )

carte

Il y a deux Temples que nous avions envie de voir : le Taman Ayun à Mengwi  ( 1H à l’Ouest) et le Temple sur le lac Bratan après Bedugul (1H au Nord). L’année dernière nous les avions ratés, alors cette fois il fallait les voir. Nous avons hésité entre les deux, j’avais un peu peur qu’en scooter ça soit trop long et compliqué à trouver, et nous voulions rentrer tôt pour aller un peu à la piscine et travailler. Puis nous avons étudié la carte routière et décidé de carrément tenter de faire les deux en une grosse demi-journée (ou au pire dans la journée)! En effet il est possible de rejoindre ses deux villes en passant par une vraie route goudronnée assez large, ça roule bien et c’est quasiment tout droit.

Nous sommes partis à 7h30 (ha ! j’oubliais ! Une nuit horrible :  Un Tokay a emménagé dans le faux plafond en feuilles tressées de notre chambre! Résultat, des cris à fond  toute la nuit !Bref…), nous avons mis 1h pour arriver à Mengwi. Nous avons eu quelques doutes à deux ou trois intersections mais il y avait tout le temps quelqu’un pour venir nous demander où nous allions et nous aider (vraiment sympa ces Balinais !). Nous sommes restés environ une demi-heure au Temple Royal. Il est entouré par un canal et on y accède par un pont. Ensuite on passe une grande porte qui donne sur un jardin ; Enfin, au fond se trouvent les « merus » (tours en toits de chaume), dont le plus haut a onze étages. C’est très joli et très calme.

planche-taman-ayunweb

Après ça, nous avons ré-enfourché notre fidèle scooter , direction Bedugul. Hyper facile, c’est vraiment tout droit ! 45mn plus tard nous y sommes ! Nous avons fait une halte au marché aux fruits et aux épices de cette ville, puis sommes allés au fameux Temple sur le Lac. Ce qui est joli dès qu’on arrive c’est de voir l’architecture du monument avec cette étendue d’eau bleu en fond. Il y a avait une cérémonie donc c’était très animé. J’ai demandé à un groupe de musiciens en costume traditionnel si je pouvais les photographier et ils ont également voulu que nous posions avec eux. Marrants ! Il y en a même un qui a carrément attrapé Antony dans ses bras ! Ce temple semble flotter sur l’eau c’est vraiment beau. Nous sommes également restés une demi-heure, puis avons repris la route du retour.

planche-lac-Bratanweb

Comme cela faisait presque 2h en tout (un peu crevant quand même !), nous avons fait une pause repas en chemin dans un mignon warung aux nappes à carreaux, avec une mamie toute souriante et ravie de nous recevoir. Vraiment agréable ! Nous avons mangé un babi guling chacun (bien épicé rrhmm !) puis des beignets au chocolats, le tout pour 2€.  Et c’est reparti ! Arrivés à 14h : contrat rempli !  Nous aurions pu prendre une excursion à la journée avec un chauffeur guide (Yves nous aurait organisé ça sans problème), mais non seulement ça nous aurait coûté 10 fois plus (40€ contre 4 !), et nous n’aurions pas eu le plaisir de rouler en scooter et d’être autonomes. En effet le trajet n’est pas juste  le moyen d’aller d’un point A à un point B, ça fait partie de la journée ! Nous avons traversé des dizaines de villages, croisé des temples magnifiques, vu plusieurs cérémonies sur le bord de la route, aperçu des paysans dans les champs, fait coucou à des enfants, échangé des sourires avec les passants, bref tout ça est vraiment un plaisir pour nous. Même… si ça fait mal aux fesses ! Et qu’on est rentrés tout crasseux ! C’est dingue la poussière et la pollution qu’on s’est pris dans la figure ; A midi on s’est essuyé le visage avec une lingette car on se sentait poisseux : elle est sortie noire ! Mais noire, noire ! Impressionnant !

Nous avons fait une halte à la piscine de l’hôtel voisin pour que je puisse vous raconter tout ça après un bon petit bain et en sirotant mon jus favori : un jus de pastèque bien frais mmmhhh.

Ensuite retour à « la maison », pour y faire un petit massage (on en a besoin oui !) et passer notre dernière soirée au village de Keliki.

Demain, départ 8h pour l’île de Java où nous passerons 3 nuits pour voir deux des volcans majeurs : le Kawa Ijen et le mont Bromo. Nous sommes cette fois en excursion avec chauffeur car ça va être intense ! Longues distances à parcourir en peu de temps !

A très vite !

En BONUS aujourd’hui: Le cri du Tokay enregistré directement depuis notre lit! Hahaha :   Tokay

*Derniers clichés avant de partir: la photo de famille avec les deux couples qui nous ont accueilli, ainsi qu’une photo de Sita, en train de faire l’offrande du matin sur les talons de sa maman, trop chouuuuuu!

photo-famille

 

Instagram

13 Comments. Leave your Comment right now:

  1. by Maunoury

    KELIKI!!! Quel bonheur ce village. Nous avons logé 4 nuits chez Nyoman au mois d’août. Ils sont vraiment tous adorables. Ça reste notre coup de coeur de notre périple de 3 semaines à Bali.
    Delphine & Guillaume

    • by admin

      Oui c’est vraiment un endroit où il faut passer quelques jours…

  2. by Mary

    Super le « bonus » sonore lol
    En effet, pas simple pour dormir …:-)

    On se régale toujours autant de vous lire et de regarder tes magnifiques photos…
    Même si on ne poste pas à chaque fois! Gros bisous à vous 2

  3. by Caroline Pignatti

    Oui effectivement , pas cool quand on veut dormir!!! Toujours aussi ravie de te lire!!! Bises à tous les deux!!

  4. by Maurine

    Bonjour, j’ai adoré lire votre périple. Je suis vraiment enjouée a l’idée de passée plusieurs semaines a bali l’an prochain et j’aimerais découvrir avec mon ami cette ile de l’intérieur, en logeant chez des potes notamment (et surtout!) .Avez vous la possibilité de me communiquer le contact d’Irak et Kadek ?? J’en serais ravie ils ont l’air fantastiques. Merci beaucoup par avance n’hésitez pas a me répondre par mail. A bientôt

    Maurine

  5. by Leocadie

    Bonjour, votre blog est effectivement super et nous donne pas mal d’idées pour notre voyage. Serait il possible de nous communiquer les coordonnées d’Irak et Kadek ou de la personne qui vous a fait découvrir ce Bale ? Merci d’avance ! Léo

    • by admin

      Bonjour, je vous remercie pour votre intérêt; Il n’y a pas de contact spécifique pour les différents hôtes, il faut contacter la « keliki Painting Scool » (regardez leur site il y plein d’infos) ,on vous donnera les disponibilités, prix, explication etc et là vous choisissez chez qui vous souhaitez aller. Bon voyage 🙂

  6. by Poehsi

    Nous partons 15 jours cet été, et ce village me donne très très envie ! Vous parlez d’une piscine dans un hôtel, est-ce payant ? Cela doit faire du bien de se relaxer un peu après une belle balade.
    Nous sommes en train de constituer notre programme. Combien de temps êtes-vous restés à Keliliki ? Nous avons vu qu’il y a plusieurs tours partagés possible, et nous pensions y rester au moins 6 à 7 jours. Qu’en pensez-vous ?
    Merci bien en tout cas pour ce bel article qui fait voyager !

    • by admin

      Bonjour et merci de memoire ce n etait pas payant la première fois ou nous y sommes alles mais je crois que ca l est devenu pour 50000/pers, ce qui reste raisonnable pour se faire un petit plaisir!
      Rester une semaine ou plus a Keliki est une tres bonne idée! Il y a des choses a faire autour du village, a ubud et encore plus si on prend des tours.Et puis on s integre vraiment a la famille. Alors bon voyage!

  7. by Poehsi

    Merci beaucoup pour tous ces conseils sur keliki ! J’adore l’idée d’être en contact avec une famille balinaise.
    Suite à cette semaine, il nous restera encore 7 jours. Me conseilleriez-vous un endroit de bali qui vous a marqué (nature, paysages…) ? Je n’arrive pas à me décider avec tout ce que je lis… !! Nous aimons les beaux paysages avant tout.

    • by admin

      Il y a partout de beaux paysages a Bali, c est ca le problème! Je dirais que je passerai une semaine ou 10 jours a Keliki ambiance campagne rizières et je ferai des tours pour visiter un peu plus au nord et vers l Est. Puis deuxième partie ambiance plages en logeant a Jimbaran ou proche. Plusieurs belles plage, un.jour chaque Balangan, Pandawa,Uluwatu et Jimbaran ou vous,pourrez deguster les fruits de mer sur la plage :-). Sinon Nusa Lembongan … le reste vous l aurez deja un peu fait depuis ubud et ca ne merite pas forcément une semaine entiere…

      • by Poehsi

        Vos réponses m’aident beaucoup. Encore merci. Je reviendrai pour vous raconter nos aventures ! 😉

        • by admin

          Avec plaisir!!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>