BANYUATIS (Munduk)

Instagram

_DSC9560 [1600x1200]

Cette fois trajet en taxi car nous souhaitons faire un crochet par les célèbres rizières de Jatiluwith. C’est à voir en effet, de magnifiques rizières en terrasses classées au patrimoine de l’Unesco sur les flan du mont Batukaru. Ce sont des rizières très anciennes et elle sont un exemple parfait de l’entente des Balinais pour le partage de l’eau pour la culture. L’entraide est très présente, sans elle la culture du riz qui est si difficile ne serait pas possible. Nous n’y sommes pas restés longtemps étant donné que nous étions avec le chauffeur mais il est bien d’y passer la journée pour se balader dans les plantations. Nous avons ensuite rejoint la route surplombant les lacs. Un arrêt pour visiter une plantation et fabrique de café. Tous les taxis essayeront de vous arrêter dans un de ces points où ils peuvent d’une part se reposer un moment et d’autre part je suppose prendre un petite commission si vous achetez quelque chose. On vous fera déguster gratuitement plusieurs sorte de thé ou de café, dont le plus plus cher du monde le « KopiLuwak » (les grains de café sont récupérés après avoir été digérés par un petit animal des montagnes, le Luwak!!). Vous pourrez alors acheter si vous le souhaitez, café, thé ou épice (à des prix plus élevés qu’ailleurs).

jatiluwith

Nous pensions aller à Munduk, mais en fait c’est à Banyuatis que se trouve notre « Homestay ». C’est dans un coin perdu dans la montagne, le chauffeur a d’ailleurs du demander plusieurs fois son chemin ! Mais nous sommes bien arrivés à « Atres Villa » et notre première impression fut bonne. Un joli endroit, typique, quelques maisonnettes réunies autour d’une petite rizière (la pension peut accueillir une quinzaine de personnes), une grande maison ouverte faisant office de pièce commune pour les repas. En effet ici c’est pension complète, pour 25€ à deux nous avons le gîte et le couvert ! Pas mal ! Il y a même une piscine ! Par contre c’est loin de tout… une fois installés, en début d’après midi, nous voulions aller explorer le coin comme nous le faisons chaque fois que nous arrivons quelque part. Repérer si on pouvait louer un scoot’ et aussi manger un morceau car hormis un épis de maïs que nous avait acheté notre chauffeur on n’avait rien mangé. Mais …. en fait il n’y avait rien….nous étions au milieu de la montage/campagne, un semblant de village à environ 2km et c’est tout… j’avoue que cette première après-midi nous nous sommes dit : « mais qu’est ce qu’on va faire pendant 3 jours ici !? »

atres villa

Finalement on est parti à pieds car on savait qu’il y avait une cascade quelque part. On marche…on marche…. on marche….on commence à se demander combien de temps on va marcher…. et surtout si on va dans le bon sens ! On décide finalement de rebrousser chemin. On passe devant des sortes de maisons, visiblement ici le niveau de vie est vraiment plus bas que tout ce que nous avons vu. Pas de portes dignes de temples, juste de petites habitations en parpaing brut (et d’autres un peu mieux). On dépasse une de ces maisons et on entend quelqu’un crier « hee ! Come here ! » on se demande si c’est à nous que ça s’adresse, on s’approche et on voit un homme assis par terre sur une sorte d’estrade couverte par une bâche trouée, qui nous fait de grands signes. Il faut avouer qu’au début on se demandait ce qu’il nous voulait. J’avais eu une mauvaise expérience à Ubud avec une mamie qui m’avait réclamé de l’argent pour l’avoir prise en photo (alors qu’elle avait accepté) donc j’étais un peu méfiante. Ce monsieur nous présente un ami avec qui il s’apprête à cuisiner et puis ses enfants, sa femme, et nous demande si on préfère du thé ou du café, bref en 2 minutes on se retrouve assis avec du café et des gâteaux à la main ! Très franchement j’attendais de voir la suite…va-il nous demander quelque chose en échange ? Et bien non ! Nous sommes restés au moins une heure à discuter avec lui (lui seul parlait anglais), il nous a raconté sa vie, il est ramasseur de clous de girofle (on les cultive beaucoup à Bali) et a 3 filles dont une qui a trois mois ce jour là et dont il va faire la cérémonie, comme une sorte d’anniversaire. On est presque obligés de manger tous les gâteaux tellement ils insistent ! Et il veut absolument que nous restions manger avec eux le soir. C’était tentant car nous nous rendions compte que c’était une occasion unique, ces gens étaient vraiment touchants, ils vivaient dans la misère et voulaient tout nous offrir… mais nous devions prendre notre premier repas en commun au Homestay et rencontrer Gusti le propriétaire qui devait nous proposer des activités pour le lendemain. Nous avons donc promis à notre nouvel ami que nous reviendrions le lendemain. Il semblait vraiment déçu et a ponctué notre départ d’un « I prie you come back »

famille

Le soir au repas ambiance très sympa, de bons plats (dont on peut voir la préparation en cuisine si on veut), une grande table et une quinzaine de personnes autour, tous à discuter toute la soirée de nos expériences, de notre itinéraire, de nos bon plans. Il se trouve en plus que nous étions tous Français ! En fait nous ne le savions pas mais « Atres Villa » est connu pour être tenus par des Balinais qui parlent Français ! Donc forcément ça attire des Français !

Gusti le propriétaire vient avec un gros classeur et propose des excursions et chaque soir il prépare le programme en fonction des goûts de chacun, de qui veut faire quoi et cela permet de partager le prix des éventuels guide ou taxi. De la petite promenade autour du homestay à la grande excursion pour partir plonger à la journée tout est possible.

Le lendemain nous n’avons pas pris d’excursion car nous sommes allés nous baigner à la cascade (nous l’avons trouvée cette fois!!) et revoir nos amis (qui étaient ravis, ils avaient parlé de nous à tout le village !). Le jour suivant nous sommes partis en petit groupe faire une randonnée dans la jungle au bord du Lac Tambligan, avec une traversée en pirogue traditionnelle. Ambiance rigolade et découverte, vraiment sympa ! Paysages magnifiques.

tamblingan

tamblingan2

Puis le jour d’après nous sommes allés faire le marché coloré de Seririt où nous avons goûté plein de fruits exotiques, nous baigner dans les sources d’eau chaudes sulfureuses de Banjar (qui auraient des vertus thérapeutiques) puis visiter l’ unique temple Bouddhiste de Bali, le tout accompagnés d’un des jeunes balinais qui travaille au homestay.

marchés

sources

Tout était très bien durant ce séjour, nous avons juste regretté de ne pas avoir le temps d’aller aussi au temple de Bedugul au bord du lac Bratan. Nous avons fait de belles rencontres, ce fut une étape authentique, dans le calme et la fraîcheur de la montage, nous y avons vu un autre visage de Bali et ça nous a plu… Et finalement on ne s’est pas ennuyés du tout! Y rester un peu plus aurait été pas mal mais c’était déjà bien.

En résumé, à faire à Banyuatis :

-Loger au « Atres Villa » est un bon plan. Y profiter du calme et de l’ambiance colonie de vacances pour échanger avec d’autres voyageurs.

-Faire des excursions en fonction de ce que vous ne ferez pas d’un autre point de votre itinéraire, car de là bas on peut aller partout.

-Vous balader autour de la pension, c’est sympa il y a des rizières, des gens accueillants, et une cascade pas trop loin.

Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>